Daniel Marchildon publie en Australie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les romans franco-ontariens traduits en anglais ne courent pas les rues. Daniel Marchildon peut se targuer de figurer sur cette courte liste puisque L’eau de vie (Uisge beatha) vient de paraître aux éditions Odyssey Books, en Australie.

Le roman a été traduit par Marta Ziemelis sous le titre The Water of Life (Uisge beatha). Il s’agit d’une fresque historique entremêlant la fascinante odyssée du scotch à l’étonnant récit de la vie côtière de la baie Georgienne. L’auteur a imaginé une saga familiale mouvementée qui sillonne deux continents, trois lignées et plusieurs générations.

Les mots «Uisge beatha» signifient en langue irlandaise «eau de vie». Le roman est d’abord paru aux éditions David en 2008 et a été couronné du prix Émile-Ollivier en 2009 par le Conseil supérieur de la langue française du Québec. Il a fait l’objet d’une réimpression, puis d’une réédition en format poche.

Je vous ai parlé de ce roman en avril 2008 en soulignant que Daniel Marchildon avait «explorer la petite et la grande histoire du whisky, y compris les luttes meurtrières menées par les distillateurs clandestins et la chute des empires de l’eau-de-vie écossaise».

On y apprend que l’eau-de-vie a préséance sur tout, même sur la mort. Des personnages ont beau prendre des résolutions fermes, «la vie et son eau [peuvent] finir par en décider autrement».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur