Dali, le peintre multiforme

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Les événements les plus importants qui puissent arriver à un peintre contemporain sont au nombre de deux: 1. Être espagnol; 2. S’appeler Gala Salvador Dali. Ces deux choses me sont arrivées à moi. Comme mon propre nom de Salvador l’indique, je suis destiné à rien moins que sauver la peinture moderne de la paresse et du chaos.»

Un génie?

Cette citation est de Salvador Dali, parlant de lui-même en 1964 dans son Journal d’un génie, un ouvrage dont le titre est on ne peut plus significatif. En sous-titre d’un autre ouvrage, La vie secrète de Salvador Dali par Salvador Dali, se trouve la question «Suis-je un génie?» L’éditeur répond à la question.

««Suis-je un génie?» Pour Salvador Dali la réponse est oui. Pour lui, cela ne fait pas le moindre doute. Ce livre est un monument élevé par Salvador Dali à sa propre gloire. Ce qui n’a rien de surprenant pour ce personnage qui se considère «comme un génie ayant le droit de donner libre cours à toutes les folies qui germaient dans son esprit».

«Peintre, sculpteur, écrivain et cinéaste, Salvador Dali (1904-1989) fut un des plus grands excentriques et exhibitionnistes du XXe siècle, provoquant sur son passage de violentes controverses» (Taschen éditeur).

Ambition

Ces quelques citations campent le personnage, qualifié selon les uns ou les autres d’extravagant, de dérangé, de stupéfiant, et dont il serait vain de vouloir brosser un portrait complet et détaillé dans les quelques lignes d’un article. Contentons-nous de simples repères biographiques pour situer Dali dans le temps et dans l’espace, si tant est que ce soit possible, avant de considérer son œuvre picturale.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Salvador Dali est né le 11 mai 1904 à Figueras en Espagne. Son enfance est perturbée par son nom, celui d’un frère mort trois ans auparavant. Il décide d’être différent des autres pour sortir de l’ombre de ce frère. Et il le manifeste très tôt. «À l’âge de 6 ans, je voulais être cuisinière, à l’âge de 7 ans je voulais être Napoléon, depuis ce temps mon ambition n’a fait que grandir.»

Il montre très vite un grand intérêt pour le dessin et la peinture. À 7 ans, il réalise son premier tableau. L’impressionnisme influence ses premières compositions. Bachelier à 14 ans, il entre à l’École des beaux-arts de Madrid d’où il est expulsé pour inciter les étudiants à contester un professeur incompétent.

Réalisation

Dès 1925, il expose à Barcelone puis à Madrid d’étranges tableaux. En 1928, il va à Paris rencontrer Picasso. Il y fait la connaissance du surréalisme, un mouvement qui fait «appel avant tout au rêve, à l’imaginaire, à la folie et à l’inconscient de chacun», et de Gala qui sera sa femme pendant plus de 50 ans.

«Sa peinture, d’une technique méticuleuse, surprend par l’extravagance de ses sujets. Elle est d’une imagination délirante: montres molles coulant dans un paysage irréel, personnages aux membres hypertrophiés, vols de mouches et signes visibles de putréfaction…»

Il s’établit aux États-Unis pendant la guerre de 1939-1945, puis rentre en Europe et s’installe à Cadaquès, à environ 200 km de Barcelone où il décède le 23 janvier 1989. Après un épisode mystique, sa peinture s’était caractérisée par le gigantisme, la foultitude des personnages, et le multiformisme artistique: pointillisme, tachisme, surréalisme, mosaïcisme…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’œuvre

Dali aurait réalisé plus de 1600 œuvres peintes, ainsi que des illustrations de livres, comme la Divine comédie de Dante, des lithographies, des costumes de théâtre, des dessins, des sculptures, des objets et plusieurs films. Difficile donc d’explorer tant de réalisations picturales, souvent dispersées, pour se faire une bonne idée de ce peintre stupéfiant.

C’est désormais possible grâce à un surprenant livre d’art, DALI. Tout l’œuvre peint, Taschen, 25x 20×4 cm, 780 p., 1 648 reproductions. Ne cherchez plus, tout est là, présenté par deux spécialistes dont les textes (en français) apportent un éclairage fort utile pour saisir la complexité de l’œuvre.

Tout en un

«Après de nombreuses années de recherche, nous dit l’éditeur, Robert Descharnes et Gilles Néret ont finalement réussi à localiser tous les tableaux de cet artiste si prolifique. Beaucoup de ces œuvres demeuraient inaccessibles pendant des années, tant et si bien que près de la moitié des illustrations de ce livre n’avaient quasiment jamais été montrées auparavant. »

Après une introduction humoristique, «L’œuvre peint complet-L’œuvre ‘pain complet’», l’ouvrage est divisé en deux parties, 1904-1946 et 1946-1989. On peut ainsi suivre l’évolution picturale de l’artiste. Le premier chapitre de ce livre d’art trop riche pour le décrire, commence par ces propos de Dali: «Si tu joues au génie, tu le deviens!» ce dont le lecteur se rendra compte.

Dali vous intrigue, vous voulez le connaître, pas de doute, c’est le livre qu’il vous faut. Vous vous émerveillerez à en tourner les pages, vous serez étonné(e), surpris(e), choqué(e). Mais c’est Dali, l’extravagant. On aime, on n’aime pas, on n’est jamais indifférent.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur