Crime homophobe en Haïti

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT) en Haïti est depuis longtemps victime d’intimidation, de moqueries, d’insultes et de violences physiques. Pour lutter contre cette homophobie rampante, les LGBT ont créé Organisation Arc-en-ciel d’Haïti, dont le credo est «Protéger et inclure socialement les LGBT en Haïti.

L’organisme a dû faire face à un meurtre dans la nuit du 28 août dernier.

Willms Edouard, âgé de 31 ans, a été battu à mort avec un marteau. On lui a même arraché un œil, selon sa sœur et Didier Grégory Joseph, un membre d’Organisation Arc-en-ciel d’Haïti (ORAH) qui est en contact avec FrancoQueer et Action positive VIH/sida, à Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon ORAH, «cet acte empreint de barbarie nous révolte et nous montre que l’homophobie a atteint son paroxysme». L’organisme s’empresse d’attirer l’attention sur cet acte et redouble son plaidoyer pour «une couverture juridique et sociale en faveur des LGBT».

Avec le meurtre survenu jeudi dernier, «il est clair que la sécurité de notre communauté est devenue un impératif. Il faut prendre rapidement les mesures qui s’imposent en vue de protéger les vies des membres de la communauté LGBT haïtienne», de déclarer Didier Grégory Joseph.

Créé le 10 décembre 2013, Organisation Arc-en-ciel d’Haïti est un organisme national sans but lucratif qui vise à construire un meilleur cadre de vie pour la communauté LGBT en Haïti. Sa mission première consiste à éradiquer la discrimination basée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur