Avec «Crée ton université», l’UOF inclut les jeunes

Clôture des candidatures ce mercredi 20 juin

crée ton université

Une affiche promotionnelle ambitieuse pour l'Université de l'Ontario français.


18 juin 2018 à 16h25

Comment s’assurer de la justesse du processus de construction de l’Université de l’Ontario français si les jeunes – les principaux concernés par les thématiques éducatives – n’ont pas leur mot à dire? «Crée ton université» est une façon de rectifier le tir.

C’est le 9 avril dernier que le conseil des gouverneurs de l’UOF, présidé par Dyane Adam, a été nommé. Instance de décision pour l’université franco, le conseil ne comporte qu’une seule voix étudiante, celle de Koubra Haggar.

Élève en 12e année à l’école secondaire Georges-P.-Vanier à Hamilton, mais aussi élève conseillère scolaire à la table de Viamonde, présidente du Regroupement des élèves conseiller.ère.s francophones de l’Ontario et vice-présidente de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, Koubra Haggar s’investit sans relâche dans sa communauté.

Koubra Haggar de la FESFO, Carol Jolin de l’AFO et Geneviève Borris du RÉFO en mars 2017. (Photo: REFO)

Jusqu’au 20 juin

Ce qui lui tient le plus à coeur, c’est de donner une place de choix aux jeunes. Elle est un des visages de la campagne «Crée ton université» qui propose à une vingtaine de jeunes de 10e, 11e et 12e année de travailler à la construction de l’UOF. Un moyen de remettre les jeunes au coeur du processus et de leur permettre de poser les premières pierres de ce qui pourrait être leur prochain lieu d’étude en 2020.

Les élèves ont encore jusqu’à ce mercredi 20 juin pour faire parvenir leur candidature.

Rallier les jeunes

«La campagne va compenser le manque de jeunes dans le conseil des gouverneurs», confie Koubra Haggar à L’Express. Avec «Crée ton université», elle espère vraiment rallier les jeunes au projet de l’UOF.

Après étude des candidatures, la vingtaine de jeunes retenue formera une sorte de conseil des jeunes.

Ils auront alors un rôle moteur sur 16 chantiers concernant l’UOF. De juin 2018 à septembre 2020, il donneront leur avis sur les programmes d’études, sur les plans du bâtiment, sur le développement de la vie étudiante ou encore sur les stratégies de communication les plus adaptées.

Une vraie opportunité pour les jeunes de connaître les dossiers et de construire l’université de leurs mains.

UOF
Le conseil des gouverneurs nommé en avril dernier. Foulard blanc: Koubra Haggar, la seule étudiante.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur