Création du Haut-Canada

Il y a 215 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est le 10 juin 1791 que le roi George III signe l’Acte constitutionnel. En vertu de cette loi, le territoire appelé «Province de Québec» est scindé en deux entités distinctes qui portent désormais les noms de province du Haut-Canada et de province du Bas-Canada. Elles correspondent respectivement à la partie sud du territoire actuel de l’Ontario et du Québec.

L’Acte constitutionnel de 1791 est adopté pour répondre aux demandes des Loyalistes et pour donner aux habitants du Québec les mêmes droits qu’aux sujets britanniques en Amérique du Nord.

Des clauses prévoient que chaque province sera dotée d’un conseil exécutif de neuf membres, d’un conseil législatif de quinze membres (choisis par le gouverneur et nommés par Londres) et d’une chambre d’assemblée législative de cinquante députés élus par le peuple. Cette dernière est chargée de «faire des lois pour la paix, le bien et le bon gouvernement de ces provinces».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une clause déclare que la foi catholique continue d’être respectée mais prévoit que des terres doivent être réservées au clergé protestant dans chaque province (réserves du clergé).

Dès l’entrée en vigueur de L’Acte constitutionnel, le Haut-Canada entreprend des démarches pour mettre fin au code civil français. Une série de lois sont adoptées au cours des années suivantes.

Le Haut-Canada devient le Canada-Ouest en 1841, puis l’Ontario en 1867.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur