COVID alerte: l’application mobile pour tracer les cas

L'application Alerte COVID vous avertit si vous avez été en contact avec une personne ayant contracté le coronavirus.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Ontario sera la première province canadienne à tester une nouvelle application mobile de traçage des cas de CoViD-19. L’application, provisoirement appelée COVID alerte, permettra d’aviser les personnes qui l’ont téléchargée s’ils ont croisé une personne ayant contracté le virus.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en a fait l’annonce, jeudi matin.

Les Ontariens devraient pouvoir télécharger l’outil dès le 2 juillet. L’application, dont le téléchargement se fera sur une base volontaire, pourra être supprimée à tout moment.

L’outil a été conçu par Services numériques de l’Ontario et un groupe de bénévoles de la compagnie Shopify.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vie privée

Le gouvernement ontarien lancera une campagne publicitaire à l’échelle provinciale pour encourager la population à faire le téléchargement. Plus il y a de gens qui téléchargent l’application, plus elle sera efficace, estiment les premiers ministres Trudeau et Ford.

L’application de traçage, conçue en s’appuyant sur les « meilleures pratiques à l’échelle mondiale dans le domaine de la protection de la vie privée », ne recueillera aucune donnée personnelle ou de localisation, promet le gouvernement.

On s’appuiera sur l’expertise de l’entreprise BlackBerry pour s’assurer de l’efficacité des protocoles de sécurité et de confidentialité de l’application.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a admis que le nombre de cas de CoViD-19 risque d’augmenter à mesure que la province poursuivra son plan de déconfinement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Collecte de données

Le lancement de la nouvelle application mobile de traçage survient alors que la province procède également à une mise à niveau importante de son système de collecte de données. Le système actuel est critiqué par les bureaux de santé régionaux.

Le nouveau système d’information sur les laboratoires de l’Ontario sera déployé dans les 34 bureaux de santé publique de la province au cours des deux prochains mois. Il devrait permettre de collecter et d’analyser plus rapidement les données et de les partager plus efficacement au sein des différentes communautés.

Le permis de conduire de l’Ontario.

Réouverture des centres Test au volant

Le ministère des Transports de l’Ontario a aussi annoncé jeudi que les services de test de conduite automobile de la province recommenceront à offrir des services limités à compter de lundi.

Les centres serviront les clients en fonction de leur date de naissance pour éviter que trop de personnes s’y rendent au même moment.

«Je peux vous assurer que personne ne perdra son permis à cause de la CoViD-19», a dit la ministre Caroline Mulroney.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elle espère que les services complets pourront être rétablis d’ici le mois de septembre. «Nous avons prolongé la validité de tous les permis de conduire, et nous demandons donc à toutes les personnes de ne pas se rendre dans un centre Test au Volant, sauf s’il est urgent d’obtenir un permis de conduire.»

Rentrée scolaire «normale»

Par ailleurs, l’hôpital torontois Sick Kids, qui conseille le gouvernement Ford, ne croit pas que l’imposition d’une certaine distance entre chaque élève serait une bonne idée à la rentrée scolaire de septembre. Les experts déconseillent aussi le port du masque chez les enfants.

L’Hôpital pour enfants de Toronto a publié un rapport, mercredi, sur ses recommandations pour la réouverture des classes en septembre.

«Les masques non médicaux ou les masques médicaux ne sont pas requis ou recommandés pour les enfants qui retournent à l’école», ont notamment écrit les experts. 
Selon ces derniers, la portée des bénéfices du port du masque chez les enfants demeure encore inconnue à ce jour. Ils soulignent aussi qu’une mauvaise utilisation du couvre-visage peut mener à un plus grand risque d’infection.

Pas de distanciation ni de masque pour les élèves à la rentrée scolaire de septembre, recommande l’Hôpital pour enfants de Toronto.

Bien que les deux mètres de distance sont souvent observés dans les lieux publics, ils ne seraient pas pratiques pour les enfants, et pourraient causer d’importantes conséquences psychologiques. «Une interaction étroite, comme jouer et socialiser, est essentielle au développement de l’enfant et ne doit pas être découragée», indique le rapport.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cela n’empêche pas qu’on puisse réorganiser les classes pour optimiser l’espace entre les enfants.

Aux dires de l’Hôpital pour enfants, le retour à l’école en septembre est essentiel pour maintenir un équilibre mental et physique chez les enfants.

L’Ontario a déploré, au cours des 24 dernières heures, trois nouveaux décès liés à la CoViD-19. Il s’agit du moins grand nombre de décès depuis le début de la crise, en province. Le dernier bilan quotidien de la province est aussi le cinquième où l’on recense moins de 200 nouveaux cas.

Une autre bonne nouvelle: le taux de guérison dépasse maintenant les 85%.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur