Coup de coeur pour Glasgow

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le ciel bleu et les températures clémentes de ce début d’automne invitant à la flânerie, je pousse sur ma bicyclette dans les rues de Glasgow, le nez au vent, à la découverte d’une ville intrigante.

Des constructions modernes au bord de la rivière aux monuments historiques du centre-ville, Glasgow se révèle en demi-teinte avec une humilité polie.

Je découvre près de la Cathédrale, Provand’s Lordship, la plus vieille maison de Glasgow. Dans ce quartier historique où des traces d’architecture moyenâgeuse affleurent sur quelques carrefours, cette maisonnette de 1471 m’offre son charme suranné, l’Histoire de ses occupants et de son époque.

Art et architecture

Une visite à pied à travers la ville encadrée par les étudiants de la Glasgow School of Art me révèle l’incroyable patrimoine architectural de Glasgow et ses artistes, parmi lesquels le célèbre Charles Rennie Mackintosh, principal représentant de l’Art Nouveau en Écosse.

Un regard nouveau sur cette ville qu’on qualifie toujours d’industrielle et dont on oublie l’impressionnante richesse culturelle et artistique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un tour mené par les conférencières de Glasgow Women’s Library Glasgow Women’s Library me permet de mieux appréhender la société écossaise à Glasgow du XIXe au XXIe siècle.

J’y découvrirai les femmes pionnières de Merchant City qui ont changé la vie de nombreuses compatriotes et radicalement modifié lois et coutumes en ville et dans la société écossaise.

Savourer un thé dans un des nombreux salons de thé de la ville ou déguster un whisky dans une église transformée en bar, club et espace culturel a de quoi m’étonner et me ravir à la fois.

Marcher, pédaler dans les rues de la vieille ville, dans le centre des affaires, dans le West End ou près des musées permet d’embrasser une ville qui pulse sans se départir jamais de son Histoire.

C’est aussi partir à l’aventure dans des quartiers cossus, des lieux plutôt déserts ou des rues marchandes. Gaité, manifestations et revendications sur les places et trottoirs, pauvreté, musique spontanée et circulation polie me donnent de Glasgow une vision sympathique d’une ville qu’on aurait tort de cantonner à un passé industriel austère.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une ville pour les actifs

Si j’aime circuler solo dans les rues de Glasgow, m’arrêter dans un «Tea room» ou prendre le temps de discuter avec les gens, mon besoin de satisfaire les exigences d’une famille active n’échappe pas à ma vigilance. Je suis ainsi reconnaissance à Glasgow de proposer une panoplie d’activités susceptibles de plaire aux plus récalcitrants.

Pour les préados et adolescents, une découverte gothique de la ville s’impose. Il y en a pour tous les goûts: des incontournables bâtiments abritant fantômes (Cathedrale’s House) et psychotiques, en passant par ceux qui cachaient les meurtriers et repris de justice à la Nécropole de Glasgow, où l’on s’attend encore la nuit tombée à voir apparaître des voleurs de cadavres.

Motivés par la culture? Le musée des transports Riverside Museum et le Kelvingrove Art Gallery and Museum sauront séduire jeunes curieux et amateurs d’art, tant par leur impressionnante collection que par les thématiques ludiques et interactives qu’ils dispensent. Les écoles, d’ailleurs, ne s’y trompent pas et y envoient leurs petites classes.

Enfin pour les grands actifs, si parcourir Glasgow en vélo ne vous suffit pas (il y a des stands de bicyclettes un peu partout en ville), l’école de cirque Aerial Edge propose des cours de trapèze (testé pour vous et approuvé: génial!) et de trampoline (une ex-acrobate du Cirque du Soleil y donne des cours).

S’essayer à l’escalade est aussi possible. Avant de tenter l’ascension d’un pont ou d’un immeuble, il est toujours possible de s’entraîner avec cordes et prises au Glasgow Climbing Center.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour les amateurs d’adrénaline, pourquoi ne pas tenter au Vélodrome l’aventure du vélo sur piste giratoire (track cycling). Il s’agit de tourner en vélo sur une piste inclinée à 40 degrés par rapport au sol. Seule la vitesse maintient l’équilibre et évite la chute!

Un peuple chaleureux

Mais bien sûr, Glasgow ne serait pas ce qu’elle est sans la chaleur, la générosité et l’humour de ses habitants.

Des chauffeurs de taxi toujours prêts à engager une réelle conversation pour peu que cela vous intéresse aux serveuses dans les salons de thé qui révèlent un humour bien personnel et trempé en passant par les personnes croisées à l’improviste qui changeront leur route ou leur emploi du temps pour vous aider, vous diriger ou vous conseiller, Glasgow est une ville avant tout accueillante et bienveillante.

L’Office du Tourisme de Glasgow utilise le slogan People Make Glasgow. On ne peut leur donner tort. Car, autant que l’architecture et le dynamisme de la ville, ce sont bien les gens qui donnent envie de rester à Glasgow ou d’y revenir.

* * *
Air Transat offre des vols directs au départ de Toronto et de Montréal.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Air Canada Rouge offrira cet été 2016 des vols directs au départ de Toronto.

Westjet offre des départs de Toronto via Halifax


Citizen M Hotel

Salons de thé: Òran Mór et Willow Tea Rooms

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur