COP23 : un contre-sommet des «climato-réalistes»

Pour en finir avec la «pensée unique»

Contre-COP23

Une des îles Fidji, dans l'océan Pacifique, à quelque 4000 km ou 5 heures d'avion de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.


13 novembre 2017 à 7h30

L’érosion des côtes aux îles Fidji dépend moins de la montée du niveau des océans que de l’exploitation des fermes de concombres de mer dont les Chinois sont friands, selon une des présentations auxquelles a assisté le géologue québécois Raynald Du Berger à la «Contre-COP23» organisé les 9 et 10 novembre à Düsseldorf parallèlement au 23e sommet annuel des Nations Unies sur les changements climatiques qui se déroule du 6 au 17 novembre à Bonn.

Cette conclusion de la géologue Pamela Klein est d’autant plus iconoclaste que Fidji est «hôte officiel», cette année, de la grande messe verte internationale, ses dirigeants se disant menacés d’être un jour engloutis sous les eaux à cause du réchauffement de la planète.

Or, la montée récente du niveau des océans serait plutôt de zéro millimètre par année, selon Nils-Axel Mörner, un autre scientifique invité à Düsseldorf par l’Association des climato-réalistes (France), le Committee For A Constructive Future (États-Unis) et l’Institut européen pour le climat et l’énergie (EIKE, Allemagne), qui dénoncent la «pensée unique» et cherchent à décrisper les débats sur cet enjeu moderne.

Contre-COP23
Des manifestants se rendent à Bonn à l’occasion de la COP23. (Photo: GPSLeo, Wikipedia Commons)

Dans la capitale française, les «climato-réalistes» tiennent d’ailleurs une autre série de conférences, le 7 décembre, en opposition à un rassemblement organisé le 12 décembre par le président Emmanuel Macron pour célébrer le deuxième anniversaire de l’Accord de Paris finalisé lors de la COP21. Des invités comme l’ancien président tchèque Vaclav Klaus et le co-fondateur dissident de Greenpeace Patrick Moore sont attendus à ce «contre-sommet», de même que quelques philosophes, économistes et scientifiques.

Le programme de la Contre-COP23 de la semaine dernière comprenait notamment: une évaluation des  politiques climatique et énergétique des États-Unis sous Donald Trump («Zero Hour for Climate Alarmists»); une critique de celles de l’Allemagne d’Angela Merkel, qui veut répudier le nucléaire; une présentation du comportement «bipolaire» de la planète: l’Arctique plus chaud et l’Antarctique plus froid; et un plaidoyer pour le «scepticisme» par la journaliste canadienne Donna Laframboise.

L’excentrique Lord britannique Christopher Monckton participait également à l’événement, s’intéressant ici à la sensibilité du climat au CO2, qui «diminue de plus en plus, dans les publications scientifiques, au grand dam des alarmistes».

Pour Raynald Du Berger, le clou de la Contre-COP23 a été la présentation des profs Nir Sahviv (Israël) et Henrik Svensmark (Danemark) sur l’importance de l’activité solaire sur les variations climatiques. «Les corrélations de cause à effet entre activité solaire et climat sont maintenant évidentes», commente M. Du Berger, et «confirmées par l’expérience CLOUD de Genève réunissant plus de 16 instituts de recherche issus de 8 pays.»

«Cela mérite un prix Nobel de physique», dit-il, «surtout qu’on distribue allègrement des Nobel de la paix à des épouvantails comme le GIEC et Al Gore!»

Contre-COP23
L’appareil du CERN, en Suisse, et des scientifiques du projet CLOUD travaillant à l’évaluation des conditions de création des nuages. (Photo: Wikipedia Commons)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur