Construction de ponts: les jeunes relèvent le défi!

Le Mois du Génie


9 mars 2010 à 14h35

«Le but c’est de les approcher quand ils sont encore assez jeunes pour leur expliquer que ce n’est pas un mystère, quelque chose de compliqué», expliquait Mervat Rashwan, présidente du groupe des services éducatifs en français de la Société des ingénieurs professionnels de l’Ontario. L’ingénieure, spécialisée dans les systèmes de contrôle et système de sécurité, organise l’activité annuelle de construction de ponts pour les écoles francophones qui se déroulait vendredi dernier à l’école St-Jean-de-Lalande.

Dans le cadre du mois national du génie, 80 élèves de 5e et 6e année de nos deux conseils scolaires se sont retrouvés pour un défi de conception. Ils avaient la matinée pour construire un pont en Lego ou en K’Nex répondant à certains critères et devant résister à une charge la plus lourde possible.

Ce type d’exercice correspondant à leur programme d’étude, les génies en herbes se sont préparés dans leurs écoles respectives durant trois mois et chaque école a délégué des équipes pour le jour J.

«Durant ces trois mois, ils ont eu des explications, étudié les systèmes de ponts et aujourd’hui ils sont venus mettre ça en pratique», explique l’organisatrice. «Pour choisir le gagnant, on fait le rapport entre le poids du pont et le poids qu’il subit», continue-t-elle.

Mervat Rashwan, qui a été scolarisée dans un lycée français en Égypte où elle a également suivi sa formation d’ingénieure, est issue d’une famille d’ingénieurs et mariée à un ingénieur.

Elle était présente à l’évènement avec plusieurs jeunes ingénieurs bénévoles, dont son fils, qui ont conseillé les petits génies avant de tester leurs ponts.

C’est elle qui a mis en place le groupe des services éducatifs en français de la Société des ingénieurs professionnels de l’Ontario: «Je veux aider les élèves, j’aime voir quand ils sentent qu’ils ont accompli quelque chose. La joie qu’ils ont les pousse pour continuer, et c’est très important de les encourager à relever ces défis quand ils sont encore jeunes.»

«Un autre but est d’encourager les filles en particulier. Quand je suis arrivée au Canada en 1977, j’ai été surprise de voir qu’il y avait beaucoup moins de filles dans les classes d’ingénieurs au Canada qu’en Égypte. Dans ma classe au Caire il y avait un tiers de filles, ici il n’y en avait que 3%. Il y avait des directrices en génie en Égypte et pas ici. Depuis 1977 il y a eu un grand changement, mais il faut continuer.»

Dans les années à venir, Mervat Rashwan voudrait ajouter les services d’ingénieurs dans les classes: «Les professeurs pourraient demander une aide sur un sujet puis on enverrait un ingénieur bénévole pour l’aide.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur