Construction de la première station de la ligne Eglinton

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’était le début, la semaine dernière, des travaux de construction de la station Keelesdale, la première de la série de 25 stations sur la future ligne de train léger sur rail (TLR) Eglinton Crosstown.

Cette ligne est le plus important projet de construction en transport en commun actuellement en cours au Canada.

La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a assisté à la cérémonie de la première pelletée de terre. La province a investi 5,3 milliards $, à travers son agence Metrolinx et son ministère de l’Infrastructure, dans les coûts d’immobilisation de la ligne de TLR, qui devrait être en service en 2021.

Les nouveaux véhicules de TLR, commandés à Bombardier, emprunteront ces voies séparées de la circulation régulière afin d’offrir un service rapide et améliorer les déplacements de la population dans l’ensemble de la région.

Les 25 stations et arrêts le long de l’avenue Eglinton entre Weston Road et Kennedy relieront également les parcours de l’autobus 54, trois stations de métro intermodales de la TTC et le réseau GO.

L’Ontario est en train de faire le plus important investissement dans l’infrastructure publique de son histoire, soit environ 160 milliards $ sur 12 ans, pour des projets de routes, de ponts, de réseaux de transport en commun, d’écoles et d’hôpitaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus de 325 de ces projets ont déjà été annoncés l’an dernier. On estime «soutenir» en moyenne 110 000 emplois par année dans l’ensemble de la province. Au plus fort des travaux de construction, environ 2500 travailleurs, la plupart provenant du Grand Toronto, seront affectés au TLR Eglinton Crosstown.

«Pour chaque dollar que nous affectons au transport en commun ici à Toronto et dans l’ensemble de l’Ontario, notre économie croît, crée des emplois et renforce nos villes et nos collectivités», a fait valoir la première ministre.

«La ligne Eglinton Crosstown est l’un des projets clés de Metrolinx», a ajouté son pdg Bruce McCuaig. En plus des stations, des arrêts et des voies, on bâtit l’infrastructure de signalisation, d’entretien et d’entreposage pour soutenir la ligne.

D’ici 2031, la nouvelle ligne Eglinton Crosstown devrait déplacer environ 5500 passagers à l’heure au cours des périodes de pointe, avec une fréquentation annuelle d’environ 50 millions de personnes.

Le Grand Projet de Metrolinx triplera la longueur du service de train rapide de la Région du Grand Toronto et de Hamilton pour couvrir 1725 kilomètres, accroître à 81% le pourcentage de personnes qui vivent dans un rayon de deux kilomètres d’un réseau de trains rapides, et réduire le temps de déplacement à une moyenne de 77 minutes par jour par personne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur