Concert de haut niveau pour le 400e anniversaire de Québec à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

La soprano Marianne Fiset et la pianiste Marie-Hélène Trempe ont offert un concert de très haut niveau à l’occasion de la réception annuelle du Bureau du Québec à Toronto, le 19 juin, au Fermenting Cellar du Distillery District.

L’événement, qui a réuni plus de 400 personnes autour du ministre des Affaires intergouvernementales Benoit Pelletier et du chef du poste québécois à Toronto André Fournier, marquait bien sûr le 400e anniversaire de la fondation de Québec et de la présence française en Amérique, qui fait l’objet cette année de multiples célébrations.

Les invités étaient accueillis à la porte de la magnifique galerie Thompson Landry par le couple « Samuel de Champlain » et « Hélène Boulay ». Le guide « Étienne Brûlé », le premier européen à fouler le sol de l’Ontario et qui a vécu avec les Autochtones, était également de la fête, à laquelle participait aussi le conseiller municipal Adam Giambrone et le député provincial de l’Est ontarien Jean-Marc Lalonde.

Dans le décor « industriel » saisissant de cet édifice de la Distillerie, Marianne Fiset, lauréate du Premier grand prix du Concours musical international de Montréal en 2007, a interprété un extrait de La Bohème de Puccini, une rhapsodie de Rachmaninov et un air réputé de Dvorak. Elle était accompagnée au piano par Louise-Andrée Baril.

Mme Fiset s’est aussi méritée le Prix Jean-A. Chalmers (meilleur artiste canadien), le Prix Joseph Rouleau (meilleur artiste québécois), le Prix Poulenc de la mélodie française, ainsi que le Prix du public «Hommage à Léopold Simoneau».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La seconde interprète soliste de la soirée, Marie-Hélène Trempe, a obtenu en mai dernier le Prix Joseph Rouleau (meilleur artiste québécois), édition Piano 2008, du même Concours musical international de Montréal. Elle a interprété le nocturne op. 33 de Fauré, et la rhapsodie espagnole de Liszt.

Soulignons que Mme Trempe se produira également à Londres et à Paris, au début juillet, lors de récitals organisés par les délégations générales du gouvernement du Québec dans ces deux mêmes villes.

«Je suis très heureux de notre collaboration avec les Jeunesses Musicales du Canada (JMC)», affirme le responsable du Bureau du Québec à Toronto, André Fournier. «Les JMC nous offrent l’occasion d’apprécier le talent exceptionnel d’artistes du Québec qui rayonnent à l’échelle du pays et par-delà les frontières.»

Le ministre Benoit Pelletier, qui n’en était pas à sa première visite à Toronto, est revenu dire son appui et son affection pour la francophonie canadienne, particulièrement symboliques en ce 400e anniversaire. Le resserrement des liens entre le Québec et l’Ontario s’est aussi manifesté récemment par la réunion conjointe historique des conseils des ministres québécois et ontariens à Québec.

La veille, le maire de Québec Régis Labeaume rencontrait ses homologues torontois à l’occasion d’un passage au Club canadien de Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur