Cinquante nuances

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Éditions JC Lattès ont remporté un succès monstre en publiant le best-seller Cinquante nuances de Grey, de la romancière E.L. James. La trilogie comprend aussi Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires. Pourquoi s’arrêter à cinquante quand on peut atteindre cent cinquante?

Face au succès de ces romans axés en grande partie sur le plaisir au lit, certains éditeurs ont évidemment voulu profiter d’un engouement pour la chose. City éditions a sorti 50 secrets de volupté: le guide des plaisirs selon 50 nuances de Grey, d’Elsa Zimmerman.

L’éditeur Hachette ne s’est pas contenté de voir le train passer. Il a d’abord publié 50 scénarios pour nuits torrides et 50 fantasmes inavoués, de Jenny Wood, puis 50 leçons d’érotisme, de Sandrine Chatrene. Et Larousse a publié 50 nuances de plaisir: le guide BDSM sans tabou, de Marisa Bennett.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Inrockuptibles, eux, ont choisi de parcourir deux millénaires de récits polissons et d’y picorer cinquante nuances représentatives de ce que le genre peut offrir. De la poésie de Sappho aux fantasmes d’Oscar Wilde, des amours trash de Bukowski aux souvenirs intimes d’Anaïs Nin, il y en a pour chaque lecteur ou lectrice, du plus soft au plus hard.

Il n’y a rien comme le succès pour engendrer le succès. Peut-être aurais-je dû apprendre à me recycler et publier Toronto et ses 50 tops modèles au lieu de Toronto et sa toponymie française. Peut-être aurais-je dû songer à écrire Histoire de 50 Ontarois sexy au lieu de Cent ans de leadership franco-ontarien.

Blague à part, tant mieux si l’érotisme et la volupté rehaussent la fréquentation des libraires et bibliothèques! Une fois qu’on a mis les pieds dans ce genre de lieux, il y a de bonnes chances qu’on y revienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur