Cinq nouveaux élus à l’AFO

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) tenait en fin de semaine dernière sa neuvième assemblée générale annuelle, au Collège Boréal de Sudbury, pour établir sa nouvelle direction stratégique pour l’année à venir.

La santé, l’immigration, l’éducation, les communications et les célébrations du 400e anniversaire de présence française en Ontario ont été identifiés comme des dossiers prioritaires.

Suite à l’adoption d’une nouvelle structure de gouvernance lors d’une assemblée générale spéciale en juin dernier, le conseil d’administration de l’AFO compte désormais 11 administrateurs, dont 5 élus par région, 3 élus par les aînés, les jeunes et les femmes, 2 élus par les minorités raciales et ethnoculturelles et le président Denis Vaillancourt.

Le conseil d’administration accueille donc 5 nouveaux membres. Ont été élus sans opposition Andrée Newell pour les jeunes, Gilles Levasseur pour la région de l’Est, Réjean Grenier pour la région Nord-Est et Angèle Brunelle pour la région Nord-Ouest. David Mbaya Kabamba a été élu pour représenter la région du Centre.

«Les résolutions adoptées au cours de cette matinée ont démontré une communauté qui se distingue par sa maturité et par sa diversité», a commenté M. Vaillancourt, promoteur de longue date du «réflexe franco» encourageant l’engagement individuel.

«Nous passons à une autre étape dans notre gouvernance communautaire qui nous permet d’adopter une vision d’avenir portant les revendications et les aspirations de toute la communauté franco-ontarienne. Notre francophonie a le vent dans les voiles et nous comptons bien tenir le cap pour l’année à venir.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Prix de reconnaissance

Par ailleurs, l’AFO a profité de ce rassemblement pour dévoiler, au cours d’une soirée de gala, les noms des récipiendaires de ses Prix de reconnaissance 2014.

Le Prix du Pilier de la Francophonie, qui vise à reconnaître les efforts et le cheminement exemplaire d’une personne à l’endroit de la communauté francophone, a été remis à l’ancien député libéral provincial Jean-Marc Lalonde. Ce dernier développe présentement, avec le Centre de la francophonie des Amériques, un Parlement jeunesse pour les étudiants du niveau postsecondaire pour les trois Amériques.

Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) s’est quant à elle distinguée en recevant le Prix de l’Horizon franco-ontarien, qui reconnaît l’initiative et le projet communautaire de cet organisme travaillant à défaire l’oppression vécue par les femmes.

Enfin, le juge Ronald Marion, ardent défenseur des droits des francophones et notamment ex-président du Conseil scolaire Viamonde, a obtenu le Prix Florent-Lalonde, qui reconnaît les efforts et l’engagement d’un bénévole au sein de la communauté franco-ontarienne.

«Nous avons récompensé des acteurs exemplaires de la francophonie, des gens qui par leur engagement quotidien contribuent à faire vivre et s’épanouir notre communauté franco-ontarienne. Cela nous montre que chacun de nos gestes peut faire la différence et que nous sommes en mesure d’apporter notre pierre à l’édifice francophone», a déclaré Denis Vaillancourt.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur