Cinq douzaines de chats dans une dizaine d’endroits

Geneviève LeSieur, Chats, ruelles et paysages: de Québec aux Îles-de-la-Madeleine
Geneviève LeSieur, Chats, ruelles et paysages: de Québec aux Îles-de-la-Madeleine, album, Montréal, Éditions de l’homme, 2020, 144 pages, 29,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Faites la connaissance de Poupette, Croustade, Phoenix, Tigrou et de toute une kyrielle d’autres chats photographiés entre Québec et les Îles-de-la-Madeleine, le tout brillamment présenté dans un album intitulé Chats, ruelles et paysages.

La photographe-autrice est Geneviève LeSieur et chacun de ses clichés demeure une aventure en soi.

La table des matières (qui s’appelle plutôt En vedette) est composée de 62 dessins avec le nom du chat et le numéro de sa page. Parfois il y a un duo, voire un trio. On y trouve même un bébé alpaga qui pesait 18 livres ou 8 kilogrammes à sa naissance.

Magnifique album

Une ou plusieurs photos occupent presque toutes les pages de ce magnifique album.

Des étampes discrètes indiquent le début de chaque section-endroit où les chats ont été photographiés: Limoilou, Saint-Sauveur, Saint-Jean-Port-Joli, Kamouraska, Saint-Simon-de-Rimouski, Percé, Cap-d’Espoir, Charlottetown et Îles-de-la-Madeleine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les chats de Limoilou occupent plus de la moitié de l’album. C’est le cas de Miko qui affiche un air angélique, mais qui peut en faire voir de toutes les couleurs à sa maîtresse et à sa grande sœur Mimi.

«Le petit futé s’y connaît en tours pendables, comme démonter le bouchon de la baignoire, voler les cotons-tiges et les cacher sous le tapis, sprinter en renversant tout sur son passage, attaquer Mimi dans son sommeil… Mais il est si affectueux, drôle et enjoué; on pardonne tout à l’adorable psychopathe.»

Des chats et des hommes

Certains chats sont photographiés dans la neige, notamment Cankouno qui se raconte: «J’ai 4 ans, j’adore jouer à la cachette, regarder les matchs de rugby, grimper partout, observer le monde de mon balcon. Je suis un ancien bum de ruelle, j’ai beaucoup d’énergie, je suis très curieux.»

Geneviève LeSieur écrit que derrière les chats il y a les gens, rencontrés ici et là, qui enrichissent sa promenade avec leurs histoires. «On m’invite à monter au balcon ou à prendre le thé à la cuisine. Ces moments forgent de formidables souvenirs.»

La photographe-autrice a elle-même deux qui sont des compagnons de vie. «J’aime qu’ils soient indépendants et qu’ils n’en fassent qu’à leur tête ou qu’ils n’obéissent tout simplement pas! N’est-ce pas un immense bonheur lorsqu’ils viennent chercher réconfort auprès de nous par eux-mêmes?»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gagner leur confiance

C’est aussi le cas en photographie. LeSieur apprécie le fait qu’il soit parfois difficile d’aborder un chat, de gagner sa confiance. Son but n’est pas de prendre un simple cliché.

«C’est que les chats m’invitent dans leur univers pour que je puisse capter leur personnalité, même si ces êtres énigmatiques ne se livrent jamais complètement.»

Geneviève LeSieur a photographié des chats dans tous leurs états, au cœur de leur milieu de vie à la ville et à la campagne. Son album s’adresse à toute la famille et à tous les amateurs de chats et de beaux paysages.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur