CHOQ-FM remonte la pente

Nouveau site Internet interactif, bientôt un portail

Partagez
Tweetez
Envoyez

La radio communautaire francophone du Grand Toronto vient de lancer en fanfare son site internet: www.choqfm.ca, confirmant la renaissance de cette radio qui se remet tranquillement de sa grave crise des derniers mois.

Les concepteurs du site ont mis l’accent sur deux éléments: la simplicité et l’interactivité. Les internautes pourront donc retrouver facilement l’information qu’ils cherchent, comme la grille des programmes, et auront la possibilité d’intervenir de plusieurs façons. Une fois enregistrés, ils pourront chaque jour voter pour les chansons de leur choix et réagir en direct en envoyant des messages aux animateurs.

Pour Tonia Mori, directrice générale de CHOQ-FM, cette interactivité était nécessaire: «La musique francophone que nous diffusons ne sert pas seulement à lancer de nouveaux talents. Nous voulions aussi que la musique diffusée représente les goûts des Franco-Ontariens, qu’ils puissent écouter ce qu’ils aiment!» Ce nouveau site arrive donc à point nommé pour élargir l’audience de la radio et pour attirer de nouveaux commanditaires qui aideront à éponger la dette.

À l’occasion de cette soirée, Tonia Mori a également dévoilé au public la nouvelle image corporative de la radio: «Puisque l’on remonte la pente depuis un an, nous voulons donner une nouvelle image de la radio, reflétée par ce logo.» Un nouveau départ donc et une nouvelle image comme pour conjurer les difficultés qui se sont abattues l’an passé sur la radio naissante.

Et jamais deux sans trois, la soirée de vendredi s’est close sur une troisième annonce, celle d’un nouveau projet pour choq-fm, lié à internet: la création d’un portail francophone que l’on devrait trouver dès février 2008 à l’adresse suivante: www.grandtoronto.ca.

Ce site rassemblera tous les renseignements, services et produits francophones disponibles sur le Grand Toronto. Certains renseignements sont déjà disponibles sur divers sites mais ce nouveau portail regroupera tout à la même adresse. Plusieurs organismes sont déjà parties prenantes de ce projet: le Centre francophone de Toronto, l’Association des communautés francophones de Toronto et le Collège Boréal.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quand on constate le foisonnement des initiatives de CHOQ-FM, tout porte à croire que la crise n’est plus qu’un mauvais souvenir. Est-ce vraiment le cas?

Pour Dominique Tremblay, président du Conseil d’administration de la coopérative radiophonique de Toronto (CRT), cela ne fait aucun doute! «Nous sommes désormais en train de passer au travers de la crise. Bien sûr, nous avons encore des dettes, mais elles sont connues, identifiées et nous savons qu’elles seront payées. Nous travaillons avec nos créanciers, nos partenaires et le conseil d’administration pour qu’elles diminuent progressivement. Normalement, d’ici cinq ans, le problème devrait être résolu.»

Mais cinq ans pour éponger la dette, n’est ce pas un risque pour la radio de rester bridée, incapable de lancer de nouveaux projets qui pourraient coûter cher? Dominique Tremblay est confiant: «Toute notre organisation est correcte. Nos locaux ne sont peut-être pas parfaits mais ils sont opérationnels. Nous pouvons donc tenir encore longtemps comme cela. Il n’y a pas de surprise financière en vue!»

CHOQ-FM devrait donc continuer sur sa lancée et comme l’espère le président de la CRT, «devenir le phare de la francophonie torontoise». En attendant, maintenant que la radio s’est dotée de politiques de gouvernance, de gestion des bénévoles, de prévention des conflits d’intérêt… et d’un site internet, la deuxième étape du redressement s’annonce: la gestion de la dette bien sûr, mais pas seulement. «Il va falloir réfléchir, explique Dominique Tremblay, à l’amélioration de nos programmes. Il faudra créer de nouvelles émissions et également se pencher sur la mission de notre radio. Quel impact veut-on qu’elle ait sur la communauté francophone?»

Autre mission en vue: étendre le signal de la radio afin que tous les Torontois puissent capter la radio sur les ondes. Mais même si cela risque de prendre encore quelque temps, la situation n’est plus si urgente: internet peut faire entrer choq-fm dans toutes les maisons francophones et francophiles!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur