Chemin faisant vers les Jeux PanAm: un sentier de Brampton à Pickering

Partagez
Tweetez
Envoyez

Comme nous le savons tous déjà, Toronto 2015 se prépare à accueillir les Jeux PanAméricains. À cette occasion, la ville met en œuvre un programme d’urbanisation et de gentrification pour rassembler toutes les communautés locales. Le «PanAm path» est un projet récemment approuvé qui s’étendra de Brampton à Pickering permettant aux piétons de circuler entre les différents quartiers de la ville pour rejoindre les multiples sites des Jeux PanAm.

Naissance d’un nouvel espace à Toronto

Ce sentier de plusieurs kilomètres sera une belle opportunité pour se promener le long d’espaces verts, mais pas seulement! Permettant de faire un lien de connexion entre sept quartiers de la ville, vous aurez l’occasion d’en découvrir les commerçants et artistes locaux puisque ces derniers sont bénévoles à la création de graffitis et autres arts de rue tout le long du chemin.

Devon Ostrom, membre de l’association «Friends of the PanAm Path» définit cette mise en place comme un «bon moyen pour chacun de se faire connaître» grâce au mariage du sport et des arts.

Du point de vue touristique et culturel, ce sentier va également grandement servir car comme le souligne Devon Ostrom: «le sentier aura l’effet de boussole dans la ville, il permettra de se situer et s’orienter». Ce chemin à avantages multiples est là pour «célébrer la communauté Torontoise et remettre d’aplomb les espaces verts le bordant», dit Devon Ostrom.

Ian Troop, le PDG du comité d’organisation des Jeux PanAm de Toronto 2015 voit la création du sentier comme une bonne occasion de «souligner les attraits de la ville et ce qu’elle a de mieux à offrir. Le PanAm Path se concentre sur l’énergie mise en oeuvre pour célébrer un mode de vie sain et actif». Il nous invite à le rejoindre le long de cette balade «à vélo ou à pied afin de découvrir et de profiter» d’un Toronto que peut-être vous ne connaissez pas et n’avez pas eu l’occasion de voir jusqu’à présent.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un plan de route ingénieux

Le chemin de route proposé ne nécessiterait que quelques ajouts de connexion pour rejoindre les quelques centaines de kilomètres unissant la ville de toutes parts.

Le plan de route serait, bien évidemment, de faire se rejoindre toutes les aires des Jeux PanAm allant donc de la bordure de Brampton vers Rexdale puis vers le Waterfront. Du bord du lac, le sentier rejoindra la Don Valley, passera par l’Université de Toronto Scarborough en suivant par l’Hydro Corridor.

Le point d’arrivée officiel se trouve à Port Union. À Toronto, toute la partie aménagée du Waterfront jusqu’à la Don Valley est concernée par la mise en place de ce sentier.

La promotion du «Path» au sein de la ville

Une campagne publicitaire a été lancée dans Toronto, faisant appel à tous les volontaires désirant participer à ce projet. La date butoir est arrêtée au 31 août 2013.

Comme il est possible de voir ci-dessus, l’art sous toutes ses formes est déjà au rendez-vous. De nombreux artistes ont répondu présents au projet et se sont mobilisés pour faire de cet espace commun un lieu de partage et de rencontres étonnantes. L’importance de l’engagement des communautés dans ce projet est de montrer ce qu’ils ont de mieux à offrir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un projet largement soutenu

Plusieurs organisations se sont greffées au projet. Le partenaire principal est l’organisation «The Friends of the Pan Am Path», basée en Ontario. Elle est en charge des levées de fonds privés et par-dessus tout, de l’aménagement des programmes et activités tout le long du sentier. Cette association est actuellement financée par le Fondation Trillium de Toronto.

Plusieurs autres partenaires sont en charge de différents aspects du projet pour son bon développement. L’organisation «Manifesto Community Projets» supporte les diverses communautés artistiques et musicales de Toronto.

La culture sera de mise également avec l’association de l’Université de Toronto, «Hart House» qui devra s’occuper de bien intégrer l’UdeT grâce à un certain lot de consultations.

L’association «Jane’s Walk», organisatrice de tours gratuits pour une meilleure prise de conscience de l’environnement, se chargera de la dynamisation du «PanAm Path».

Pour finir, Naki Osutei, DRH du comité d’organisation des Jeux PanAm de Toronto 2015 voit ce projet comme une véritable aubaine pour la ville: «le PanAm Path est une question d’opportunités et de choix, de mise en surbrillance des quartiers mal desservis.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur