«Chair» Claude Martel

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chair/Skin Tone était la toute première exposition du photographe torontois Claude Martel. Présentée à la galerie Urban par FrancoQueer, elle s’inscrivait dans le Festival Franco-Fierté qui offre onze événements francophones du 12 au 29 juin.

Claude Martel est un membre du Labo d’art de Toronto, le centre autogéré des artistes francophones en arts médiatiques.

L’ensemble des oeuvres qui accueillaient les visiteurs offrait un bel aperçu des nouvelles technologies dans le traitement des photos, tout en explorant le nu photographique. Parmi les préférées de la foule qui affluait lors du cocktail de fermeture de l’exposition, il y avait Cube, une oeuvre remarquable, autant par sa composition que pour le traitement en «grain de bois» que l’artiste a fait à la peau des deux hommes enlacés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mentionnons aussi l’original Éphémère, un ensemble de 21 oeuvres photographiques de nus de femmes «à fleur de peau», que le visiteur pouvait regarder sous l’intimité du drap d’une caméra à soufflet d’antan.

Claude Martel, aussi adepte de l’acrylique et de l’aquarelle, prend autant plaisir à manipuler les couleurs que les textures. Il en résulte une collection qui aborde l’érotisme avec élégance.

(Chair/Skin Tone est terminée, mais l’oeuvre Cube sera en montre du 19 au 30 juin à la galerie Urban, au 400 rue Queen Est.)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur