C’est le temps d’aider nos familles les plus démunies

Sacs à dos et Place au Camp

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce sont désormais deux campagnes de fonds pour venir en aide aux jeunes démunis qui se disputeront les faveurs des Franco-Torontois au printemps.

Pour une 7e année, l’Opération Sacs à dos récoltera des dons pour acheter des sacs à dos (25$) et des chaussures (50$) afin de faciliter la rentrée des classes à quelque 200 élèves d’écoles du Conseil scolaire Viamonde issus de familles défavorisées.

L’aide est distribuée dans l’anonymat, pour préserver la dignité des famille.

Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud y était associé jusqu’à l’an dernier, mais il s’implique plutôt cette année dans la campagne Place au camp, qui offre la chance à de jeunes francophones d’aller dans un camp de vacances cet été.

Les deux campagnes ont été lancées au Club canadien de Toronto jeudi dernier. On est invité à visiter www.operationsacados.ca et www.placeaucamp.ca

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Emplois d’été

Le CSDCCS offre aussi une opportunité pour les jeunes à la recherche d’un emploi d’été.

Récemment, le CSDCCS a invité des organismes francophones de la région à participer à la création de postes de moniteurs et de coordonnateurs de camps d’été. «La demande a grandement dépassé les attentes», indique la présidente Nathalie Dufour-Séguin, «signalant le soutien d’organismes communautaires pour la création d’emplois».

C’est ainsi que des organismes associés à Place au camp pourront se prévaloir d’une subvention de création de postes: le Centre Francophone de Toronto, la Passerelle Intégration et Développement Économique, le Centre français de Hamilton, La Clé dans la région de Simcoe, l’Association des francophones de la région de York, le Théâtre Canafrique dans la région de Peel, les garderies Le Ballon Rouge et Le Petit Navire de Hamilton. Au total, une quinzaine d’emplois seront créés.

Le financement pour ces emplois est rendu disponible grâce au ministère ontarien de l’Éducation dans le cadre du programme Accent sur les jeunes.

«Un emploi d’été est une occasion parfaite pour bâtir de l’assurance et acquérir des habiletés de vie précieuses. De pouvoir obtenir cette expérience en français est d’autant plus exceptionnel», indique Nathalie Dufour-Séguin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur