C’est la rentrée pour les Raptors de Toronto

Pascal Siakam (Toronto Raptors) media day
Pascal Siakam face aux journalistes lors de la journée médias des Raptors.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que les élèves ont maintenant retrouvé le chemin de l’école depuis trois semaines, ce samedi, c’était au tour des joueurs des Raptors de Toronto de se remettre au travail. Avant de débuter leur camp d’entraînement à Laval au Quebec ce dimanche, les champions de la NBA tenaient leur habituelle journée des médias de début de saison, samedi à l’Aréna Scotiabank.

Au programme: passage devant les médias, entrevues individuelles avec les chaînes de télé TSN et Sportsnet et séances photos.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comme il est de coutume, c’est le Président des Opérations Basket, Masai Ujiri qui a ouvert le bal sur le podium face à l’ensemble des médias locaux.

«Le sentiment est différent aujourd’hui (en comparaison à la saison dernière). L’année dernière quand nous avons fait cette conférence de presse j’étais avec Kawhi et Danny. Je suis assis seul cette fois, je me sens seul (rire). Nous sommes excités à l’idée de démarrer cette saison. Kawhi a décidé de jouer pour les Clipper et notre équipe passe à autre chose», a-t-il confié.

«Nous sommes contents des jeunes joueurs, nous sommes contents de nos vétérans et nous allons continuer à construire dans cette ligue. Je ne peux pas transférer DeMar (DeRozan) puis perdre Kawhi l’année suivante et être déçu. C’est la nature de ce business, nous le comprenons et nous passons à autre chose en tant qu’organisation. Je pense qu’il y a beaucoup de choses positives avec cette équipe, que ce soit nos jeunes ou nos joueurs expérimentés. Nous avons toujours de jeunes joueurs à développer, nous serons toujours une équipe qui va dans ce sens.[…] Nous sommes confiants sur qui nous sommes, l’identité de cette équipe et dans son futur.»

Pascal Siakam au centre du projet

Le présent et le futur de cette équipe est francophone. Le Camerounais Pascal Siakam, élu meilleur progression de la NBA la saison dernière, est attendu au tournant. En fin de contrat à la fin de la saison, il joue très gros cette année. Il peut viser un pactole de 170 millions de dollars sur cinq ans. Selon Josh Lewenberg de TSN, il pourrait même obtenir ce nouveau contrat avant le début de la saison. Ses représentants et les dirigeants des Raptors travaillant pour trouver un accord avant le 21 octobre. Masai Ujiri a rappelé que la marge de progression de l’ailier est encore très grande. Il compte donc le garder à Toronto sur le long terme.

«Que l’accord soit trouvé cet automne ou à la fin de la saison, c’est définitivement quelqu’un que nous voulons garder ici longtemps.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du côté du joueur, malgré ce nouveau statut et toutes ces attentes vis-à-vis de lui, Siakam n’aborde pas cette saison différemment des autres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Champions mésestimés

Si peu de monde voit cette équipe capable de gagner le titre à nouveau, après les départs de Leonard et Green, la culture de la gagne qu’ont apportée ces deux joueurs est restée à Toronto. Malgré des pronostiques en leur défaveur, les Raptors sont prêts à défendre leur titre.

«Quand on y a goûté, on en veut toujours plus», a confié Kyle Lowry.

Certes les Raptors ne seront pas favoris, mais ils peuvent compter sur un groupe ayant acquis de l’expérience tout au long de la saison dernière. Avec un mélange de joueurs expérimentés, de jeunes joueurs en constante progression et de recrues revanchardes, l’équipe entraînée par Nick Nurse sera sans aucun doute dans la course aux séries éliminatoires.

Le succès futur dans les phases éliminatoires dépendra, ensuite, des progrès attendus des Siakam, VanVleet, Powell, Anunoby ou encore Boucher. Si tous ces joueurs parviennent à passer un nouveau cap cette saison et que les vétérans comme Gasol, Lowry et Ibaka, dans leur dernière année de contrat, sont au rendez-vous, le champion en titre pourrait encore cette année frapper à la porte des Finales.

Mais la route est longue et elle ne fait que commencer…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur