Canailles a secoué le festival Cultura

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après une tournée qui a emmené le groupe québécois autour du monde, de la Louisiane à la France, en passant par la Réunion; Canailles était de retour à Toronto vendredi dernier pour un concert endiablé sur la scène du Mel Latman Square, dans le cadre du festival estival Cultura. L’Express a rencontré Éric et Daphnée, deux des créateurs de ce groupe aux mélodies entraînantes et métissées.

Avec un style aux influences multiples, les Canailles décrivent leur musique comme une «poutine de genre, avec des sonorités americana, hillbilly, folk et de la musique traditionnelle de l’Acadie et de la Louisiane». «On a pas encore mis le doigt sur ce que c’est!», plaisante Éric.

Sur scène, on retrouve un banjo, un accordéon, une contrebasse, une mandoline, des percussions ou encore une planche à laver. Un joyeux mélange qui s’accorde autour des voix des chanteurs et chanteuses qui se relaient au fil des chansons.

L’énergie des Canailles est communicative, et le public n’hésite pas à esquisser quelques pas de danse quand le groupe les y invite. Créé en 2008 en «jammant» dans un parc, Canailles a tracé son chemin petit à petit, en jouant dans les bars montréalais, jusqu’à la sortie de leur premier EP.

«Là, il y a commencé à avoir un petit engouement, qui est allé crescendo», explique Daphné, jusqu’à la sortie de leur premier album Manger du bois et à leur tournée internationale. En 2013, ils remportent les Canadian Indie Music Awards dans la catégorie Artiste francophone émergent de l’année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Canailles semblent les premiers surpris de leur succès, et ne souhaitent pas précipiter les choses. «Si c’est bien fait, pourquoi pas, mais l’essence de Canailles c’est avant tout la scène, et on ne veut pas oublier ça», explique Daphnée, «les shows apportent une autre approche de notre musique».

Pourtant, à Toronto, ils sont de plus en plus demandés, et c’est déjà la troisième fois qu’ils viennent cette année. «On a toujours un super accueil ici, le public semble bien accrocher», déclare Éric.

Le mélange des styles de Canailles fonctionne à merveille; la musique, festive et enjouée, entraîne sans difficulté le public, même lors d’une première découverte. Pas d’ennui pendant un concert du groupe québécois, les musiciens sont à l’image de leur musique: vivants et facétieux.

De quoi parlent les chansons de Canailles? «De tout, mais pas du petit quotidien plan-plan», explique Daphnée et Éric. «On écrit des conneries, on parle de notre vie, mais sans s’apitoyer sur notre sort.»

Après un nouvel album sorti en avril, Ronds-Points, le groupe va continuer à tourner au Canada et ailleurs, afin d’aller régaler d’autres oreilles de leur folk «cajun-poutine». Dans les tiroirs aussi, un nouveau projet, mais gardé secret pour le moment.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avec le départ de deux membres, le groupe va devoir se renouveler, mais on ne se fait pas de soucis pour la bande de joyeux musiciens qui saura trouver de nouveaux collaborateurs. Un groupe à suivre donc.

Si les rythmes endiablés de Canailles vous attirent, vous pouvez trouver leur album Manger du bois sur iTunes ainsi que dans certains magasins de disques. Pour plus d’informations sur le groupe et leurs tournées, visitez la page officielle du groupe: canailles.bandcamp.com/

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur