Cabbagetown: du bidonville à l’embourgeoisement

Quartier d'immigrés du 19e siècle

Cabbagetown

Les maisons victoriennes de Cabbagetown.


29 octobre 2018 à 11h00

Au cœur du vieux Toronto, délimité par la rue Parliament, la rue Bayview, la rue Gerrard et le parc Rosedale, se trouve Cabbagetown.

Ce sont les immigrés irlandais arrivés dans le quartier à la fin du 19e siècle qui lui ont donné ce nom original. En effet, victimes de la pauvreté, ils avaient pris l’habitude de remplacer leurs pelouses par des plantations de choux.

L’Express s’est rendu dans ce quartier historique, notamment reconnu pour son architecture, et croyez-nous, ça vaut le détour.

Quartier d’immigration

À la fin du 19e siècle, de nombreux immigrés irlandais qui travaillaient dans les usines de Corktown, au bord du lac, s’installent à Cabbagetown. Le lieu, qui regroupe la classe ouvrière torontoise de l’époque, connaît sa période de prospérité avant la Première Guerre mondiale. De nombreuses maisons en briques rouges de style victorien sont alors construites.

Cabbagetown
Eglise au cœur de Cabbagetown.

Toutefois, à la suite de la Grande Guerre, le quartier devient pauvre et malfamé. Une maison peut être habitée par plusieurs familles en même temps. Les belles demeures du 19e siècle commencent à se détériorer, et la zone devient un quasi bidonville.

Un bidonville gentrifié

À partir des années 40, des rues entières sont rasées pour créer des projets plus modernes. En 1970, des règlements municipaux commencent à contrôler les nouvelles constructions pour ne pas dénaturer les lieux. Au même moment, des groupes de résidents se mettent à restaurer les maisons victoriennes. L’agent immobilier Darrell Kent est reconnu comme étant la figure de proue de ce mouvement.

Aujourd’hui, grâce à leur travail, Cabbagetown est le quartier comportant le plus de maisons victoriennes très bien conservées de toute l’Amérique du Nord, selon l’association de préservation de Cabbagetown. D’un bidonville, le quartier est devenu bourgeois.

Cabbagetown
Les maisons de style Victorien aujourd’hui bourgeoises.

Multiculturalisme

Le quartier est de nos jours très multiculturel. Cela s’explique par les vagues d’immigration de la fin du 19e siècle et de la fin de la Première Guerre mondiale.

De plus, Darrell Kent ayant été homosexuel, c’est une grande communauté gays et lesbiennes qui s’est mobilisée dans ce quartier, aujourd’hui considéré comme queer friendly.

Sa proximité avec l’Université de Toronto et des quartiers d’affaire en fait également un quartier où se côtoient beaucoup d’étudiants et de professionnels. Par ailleurs, de célèbres musiciens et artistes sont originaires de cet arrondissement, à l’image d’Avril Lavigne, Robbie Robertson ou Larry Gains.

Chaque année, au début du mois de septembre, un festival familial et culturel se déroule au sein du quartier du chou.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur