BuskerFest en fin de semaine: la rue Yonge appartient aux bateleurs

Partagez
Tweetez
Envoyez

Avec un million et demi de spectateurs l’an passé, les attentes sont nombreuses pour le BuskerFest, qui aura lieu du 21 au 24 août dans le voisinage de la rue Yonge, entre les rues Queen et College.

Organisé en partenariat avec l’association Toronto Epilepsy et commandité par la Banque Scotia, le festival permet de sensibiliser le public à l’épilepsie et de collecter des fonds. C’est le plus grand rassemblement d’artistes de rue en Amérique du Nord.

Parmi les bateleurs, un certain nombre de groupes francophones, pour lesquels s’investir pour les grandes causes est important: «On essaie de rester disponibles», explique Nicolas Boivin-Gravel, le directeur général et artistique de Throw2Catch, compagnie de cirque du Québec.

«On s’investit dans les causes qui viennent à nous et qui nous correspondent», renchérit Jocelyne Meugnier, directrice et conceptrice des Chasseurs de rêves, troupe d’échassiers de Montréal, qui a préparé une animation de onze artistes spécialement pour le festival.

«Nous avons également prévu une collaboration avec des artistes locaux pour l’univers sonore», continue Jocelyne Meugnier, elle-même échassière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La rue est un défi

Pour ces deux groupes d’artistes, exprimer son art dans la rue est totalement différent d’une représentation dans un spectacle en salle.

«La rue est un défi, cela rend les spectacles très forts, car il y a le défi de «vendre» l’art à un public qui n’a pas payé, mais a choisi de s’arrêter, et ne reste que parce que ça l’intéresse. Il ne faut pas lâcher les gens», explique Nicolas Boivin.

Et puis, poursuit Jocelyne, «la rue est une scénographie en elle-même, elle permet la parade parmi la foule, l’interaction»

Pour les passants qui choisiront donc de s’arrêter, les Throw2Catch présenteront un mélange de jonglerie, d’acrobatie, de roue acrobatique et de catapulte, et ont même ajouté du diabolo et du vélo acrobatique.

Un numéro de cirque également plein d’humour, avec des blagues pour les adultes et pour les enfants, et une participation active du public qui est invité à sauter et à jongler.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Personnages poétiques

Pour les Chasseurs de rêves, la parade sera pleine de personnages poétiques: un oiseau, un éléphant, un personnage avec trois paires d’ailes dont des ailes d’ange, tous perchés au-dessus du sol comme survolant leur audience.

Autant de costumes qui font résonner le message du groupe, très impliqué dans sa volonté d’une harmonie entre l’homme, la faune et la flore.

Parmi les autres prestations, la présence du groupe belge Les Frères Taquins, duo de mimes aussi impressionnant qu’hilarant, ou les Québécois «Les Vitaminés» qui allient danse moderne et acrobatie.

Un véritable festival de rue, sans programmation, auquel il suffit de se rendre pour être enchanté… et soutenir une association qui aide les vies touchées par une maladie finalement plutôt méconnue, mais qui touche une personne sur 100 au Canada, l’épilepsie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur