Boréal ouvre un centre de services pour ses étudiants autochtones et métis

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Collège Boréal a procédé jeudi 18 novembre à l’inauguration officielle du Centre Louis-Riel. Ce nouveau centre situé au coeur du campus principal de Sudbury, met à la disposition des étudiants autochtones et métis une vaste gamme de services en plus d’un environnement sensible à leur identité culturelle et propice à leur réussite scolaire.

Les installations du Centre Louis-Riel comprennent principalement des stations de travail, une salle de conférence et un espace de détente. De plus, le Centre Louis-Riel propose différentes ressources dont du tutorat, de l’aide à l’obtention de bourses et des services d’insertion professionnelle.

Outre divers représentants gouvernementaux, le Collège Boréal accueillait notamment France Picotte, vice-présidente de la Nation Métisse de l’Ontario (NMO). «Je suis particulièrement heureuse et honorée d’assister à l’inauguration du Centre Louis-Riel. Ce centre de ressources témoigne des efforts concrets déployés par le Collège Boréal afin que la culture et le patrimoine de la nation métisse soient appuyés et valorisés à leur juste valeur», souligne Mme Picotte

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour sa part, le président du Collège Boréal, Denis Hubert, souhaite d’ores et déjà dépasser le cap du soutien aux personnes autochtones et métisses afin de révéler la valeur ajoutée d’un tel patrimoine culturel dans le cursus des étudiants de cet établissement: «La contribution des peuples autochtones et métis dans la construction de l’Ontario et du Canada a été primordiale. Plus que jamais, le Collège Boréal veut préserver l’histoire de ces peuples fondateurs tout en contribuant à l’épanouissement de leurs descendants.»

Lors de cette ouverture officielle, le Collège Boréal a également dévoilé deux programmes de formation offerts aux personnes autochtones et métisses: Électricien et Charpentier. Notons que d’autres programmes du Collège Boréal, dont Techniques des services policiers (TSP) comportent, quant à eux, un volet spécifique axé sur les cultures autochtone et métisse.

Inscrit précisément en 2e année dans le programme de TSP, l’étudiant métis Sean Marcotte se réjouit de l’ouverture du Centre Louis-Riel: «Grâce au Collège Boréal, je peux profiter de services variés qui répondent vraiment à mes besoins et qui respectent mes racines. Je suis fier d’étudier dans un collège qui reconnaît ma culture métisse et mon identité franco-ontarienne.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur