Boréal, La Cité et Saint-Paul formalisent leur articulation

Partagez
Tweetez
Envoyez

Afin de faciliter le transfert des diplômés de niveau collégial vers les études universitaires, le Collège Boréal, le collège La Cité et l’Université Saint-Paul ont signé lundi une entente-cadre formalisant l’octroi systématique de crédits universitaires aux diplômés de trois programmes postsecondaires offerts à Boréal et à La Cité.

Leurs diplômés issus des programmes de Techniques des services policiers, Techniques de travail social et Adjoint juridique auront dorénavant la possibilité d’obtenir en seulement deux ans un baccalauréat ès arts spécialisé de l’Université Saint-Paul en Relations humaines et spiritualité, Études de conflits ou Communications sociales.

«Nous sommes particulièrement fiers de mettre à profit les liens étroits qui existent entre nos
établissements dans le but de répondre concrètement aux attentes légitimes des étudiants et étudiantes francophones de l’Ontario», a déclaré Pierre Riopel, président du Collège Boréal (Sudbury et Toronto).

«Le collège La Cité est ravi de cette nouvelle collaboration avec l’Université St-Paul puisqu’elle permettra à un nombre additionnel de ses diplômés de compléter leur formation en français au niveau universitaire dans des programmes complémentaires», a mentionné Lise Bourgeois, présidente de La Cité (Ottawa).

Cette entente s’ajoute aux neuf déjà existantes entre le collège La Cité et l’Université St-Paul. «Je suis donc très heureuse de constater que nous poursuivons ce travail ensemble afin d’identifier d’autres opportunités de mobilité pour nos étudiants», dit-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon Chantal Beauvais, rectrice de l’Université Saint-Paul (Ottawa), «cette nouvelle entente facilitera la mobilité étudiante et offrira des choix fort intéressants aux étudiants francophones désireux d’optimiser leurs études postsecondaires avec un baccalauréat. Notre collaboration permet à nos étudiants de répondre aux besoins du marché du travail en perpétuelle évolution, en devenant une main-d’oeuvre hautement qualifiée et bilingue.»

Cette entente entre les trois institutions fait écho à l’annonce des conseils provinciaux l’automne dernier sur la reconnaissance des crédits de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario visant à favoriser davantage le cheminement des étudiants qui souhaitent être transférés dans un collège ou une université au Canada.

En Ontario, le Conseil sur l’articulation et le transfert de l’Ontario (CATON) travaille de concert avec les 44 établissements d’enseignement postsecondaires financés par le gouvernement provincial afin d’améliorer le parcours des étudiants et de réduire les obstacles pour ceux qui cherchent à effectuer un transfert de crédits.

Pour en apprendre davantage sur la reconnaissance de crédits en Ontario, consultez le www.ONTransfer.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur