Bonne résolution: mieux connaître High Park en hiver

20e anniversaire des visites guidées

Partagez
Tweetez
Envoyez

Découvrir la vie cachée en plein hiver. Apprendre à faire des photos de la nature avec un photographe professionnel. Reconnaître les arbres nus en compagnie d’un arboriste de la Ville.

Les visites guidées gratuites de High Park offertes le premier et troisième dimanche du mois, de 10h30 à 12h, de janvier à décembre, abordent des thèmes extrêmement variés avec un objectif unique: faire découvrir et mieux comprendre cet immense poumon de verdure dans l’ouest de Toronto et l’un des rares exemples d’un écosystème indigène et pratiquement disparu de nos jours, la savane de chênes.

Ces visites guidées, organisées par des bénévoles et qui attirent environ une trentaine de personnes, célèbrent leur 20e année d’existence en 2014.

Chaque visite donnée par un bénévole spécialiste dans son domaine s’avère toujours passionnante, bien emmitouflé et bien chaussé en ce début d’hiver musclé et avec la perspective d’un brunch après la promenade, au chaud dans le restaurant Grenadier au cœur du parc.

C’est d’ailleurs au restaurant Grenadier que j’ai appris l’existence de ces visites guidées, après une promenade vivifiante au bord du grand étang gelé de High Park, le Premier de l’an cette année. Une résolution s’est imposée d’elle-même: mieux connaître High Park en 2014. Et les deux premières visites guidées de l’année ont très bien répondu à cet objectif.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Forêt primaire antérieure à Toronto

Fondé en 1837 grâce au don de John Howard et sa femme d’une bande de 120 acres (485 000 mètres carrés) allant de la rue Bloor jusqu’aux berges du lac, High Park sera ensuite agrandi à trois reprises: le legs du reste de la propriété des Howard et leur maison, Colborne Lodge (un musée à présent); deux acquisitions de terrains adjacents par la Ville, pour une surface totale actuelle de 1,6 km2, à savoir le plus grand parc de la ville.

High Park, créé à l’extérieur des limites de la ville, a ainsi permis de conserver une forêt primaire en quelque sorte. De nos jours, près d’un tiers du parc demeure entièrement naturel, avec notamment d’immenses chênes.

Le 19 janvier dernier, le photographe David Allen a partagé certains de ses secrets professionnels pour réaliser le cliché parfait de la nature en hiver.
Ce Britannique d’origine débordant d’énergie et d’humour écume les sentiers du parc depuis près de 10 ans et produit aujourd’hui un calendrier et des cartes de High Park aux quatre saisons.

Les photos tirées sur toile de David Allen sont d’ailleurs exposées à l’année sur les murs du restaurant Grenadier.

En prime, les photographes en herbe ont appris que la grille en fer forgé entourant les tombes du couple Howard, en face de Colborne Lodge, provient de la cathédrale Saint-Paul de Londres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La vie du parc en hiver

La première visite de l’année, le 5 janvier, s’est appliquée à raconter l’histoire de la vie (voire de la survie) en hiver dans les bois, plantes et animaux confondus.

Pat Parent, comptable de profession et résident dans le voisinage de longue date, conte cette aventure depuis des lustres: depuis les rongeurs qui vivent dans un dédale sous la couverture neigeuse isolante jusqu’aux pousses d’herbe verte qui survivent sous une branche morte, jusqu’à une flopée de canards mulards agglutinés autour d’un des rares cours d’eau libre de glace, entre autres.

Le dimanche 2 février prochain, un membre du service de foresterie urbaine de la Ville de Toronto entraînera les visiteurs sur les sentiers du parc pour apprendre à reconnaître les arbres sans feuilles.

Renseignements

Visites guidées dominicales de High Park: www.highparknature.org
Le point de rendez-vous est toujours en face du restaurant Grenadier, côté sud, autour de plusieurs bancs publics; la station de métro High Park est à une dizaine de minutes de marche du restaurant; le stationnement est gratuit autour du café.

Le High Park Nature Centre propose diverses activités, pour les enfants, les familles, les adultes ou les aînés, toute la semaine, de janvier à mars: www.highparknaturecentre.com

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Grenadier Restaurant: http://grenadiercafe.com; très abordable (œufs et bacon à 4.99$, acceptables, mais loin d’être les meilleurs en ville); cadre ravissant, avec un faux chêne au feuillage orangé et de petites alcôves de quatre places ; à l’arrière du restaurant, service à la table et libre-service très rapide à l’entrée.

David Allen: www.highparkphotos.ca (cartes vendues dans le restaurant).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur