Bilinguisme en Ontario: bourde ministérielle

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le vendredi 3 février, la ministre de la Culture a annoncé la création du Prix du premier ministre pour l’excellence artistique. Madeleine Meilleur a fait sa présentation au Young Centre for the Performing Arts. Le milieu artistique francophone était invité, tout comme les médias de langue française. L’Express et Radio-Canada étaient présents. Pourtant, la ministre n’a pas dit un mot en français au sujet du nouveau prix.

Dans son discours Madeleine Meilleur a glissé une petite phrase en français, non pas au sujet du prix annoncé ce jour-là mais au sujet de la contribution des artistes à la vitalité ontarienne.

Par la suite, le président du Comité consultatif ministériel pour les arts a parlé en anglais seulement. Cela est inadmissible. Venant de celle qui est aussi ministre déléguée aux Affaires francophones, cela est insultant, voire répugnant.

J’ai vertement fait remarquer à Madeleine Meilleur qu’elle avait glissé «the token French sentence in an English speech». La communauté franco-ontarienne a droit à un plus grand respect, à un meilleur traitement. La ministre doit être mieux conseillée à l’avenir.

À noter que lors de son téléjournal de 18 heures, le 3 février, Radio-Canada a signalé la création du Prix et a montré la ministre mais on ne l’a évidemment pas entendue puisqu’elle n’a pas parlé du prix en français.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur