Bientôt une chaîne de télévision pancanadienne francophone?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Si la plupart des Canadiens peuvent capter les chaînes de télé du Québec, il n’existe pas pour le moment, à part Radio-Canada, de canal francophone pan-canadien avec du contenu original canadien. Ca sera peut-être chose faite quand le CRTC, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, rendra son verdict concernant les demandes de TV5 et de Accents, en avril ou juin prochain vraisemblablement.

TV5 sur deux canaux

Le lundi 21 janvier, le CRTC a rendu publique la demande de TV5 Québec Canada visant à modifier la licence de la chaîne TV5 pour lui permettre de diffuser deux services sous une même licence: le TV5 actuel qui continuera d’offrir dans sa grille une grande composante de la production télévisuelle en provenance de la francophonie internationale et la nouvelle chaîne UNIS, dont la mission sera de refléter toute la diversité de la francophonie canadienne et qui consacrera au moins 75 % de sa programmation à des émissions canadiennes conçues, réalisées et produites par les francophones d’ici.

Le tout s’appellera Nouveau TV5 et une distribution obligatoire au service de base des distributeurs par câble et par satellite a été demandée au CRTC. Le Nouveau TV5 serait retransmis sur deux fuseaux horaires distincts, Est et Ouest du Canada, et offrirait une programmation de langue originale française unique afin de créer des ponts entre tous les francophones du Canada et à favoriser le développement de liens de solidarité avec les francophones d’ailleurs.

75% de contenus originaux

«TV5 a déjà une double mission qui est de diffuser du contenu du Canada et de l’international», explique Suzanne Gouin, PDG de TV5 Québec Canada, pour justifier le bien fondé de la demande au CRTC.

Le CRTC a montré en 2009 que le groupe le moins bien loti au Canada c’était les francophones hors Québec. Nous on propose 75% de contenus originaux», poursuit-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour ceux qui sont habitués à regarder TV5, la chaîne ne changera absolument pas, toute la nouveauté se situera dans la programmation de la chaîne Unis.

Selon les sondages effectués par TV5 Québec Canada, 77 des francophones hors Québec écouteraient plus la télé en français s’il y avait plus de choix. Au Québec, 92 % des personnes interrogées aimeraient que la TV s’intéresse au francophone de partout au Canada.

De plus, le Nouveau TV5 s’engage à consacrer près de 170 M$ sur 7 ans aux dépenses d’émissions canadiennes et au moins 75 % de ces dépenses pour des émissions originales canadiennes, toutes produites par le secteur indépendant, soit plus de 125 M$. La majorité de ces dépenses d’émissions originales canadiennes seront consacrées à des émissions produites hors Montréal et à l’extérieur du Québec.

Finalement, afin de bien refléter son slogan Partout, pour nous et à la demande de francophones, le Nouveau TV5 promet d’ouvrir dès la première année, des bureaux régionaux dans les provinces de l’Atlantique, dans les Prairies et en Colombie-Britannique. Pour les francophones, Unis représenterait près de 5900 heures par année de nouveau contenu en français.

Suzanne Gouin assure que la chaîne Unis mettra toute son énergie pour montrer et provoquer l’interaction entre les francophones de partout au pays.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si la demande de modification de licence est acceptée par le CRTC, Suzanne Gouin prévoit un délai de neuf mois avant le lancement officiel de la chaîne Unis, le temps de laisser le temps au bébé de grandir dans le ventre de TV5 et surtout de produire les contenus nécessaires.

Accents

Mais TV5 n’est pas la seule à espérer une réponse positive du CRTC pour lancer une chaîne pancanadienne en langue française. Le projet ACCENTS, du nom de la potentielle future chaîne de télévision pancanadienne dédiée au reflet des communautés francophones et acadiennes du Canada attend aussi une réponse du CRTC et avertit ceux qui voudraient soutenir le projet qu’ils n’ont que jusqu’au 20 février 2013 pour écrire au CRTC afin de signifier leur appui.

Un seul gagnant?

Joint au téléphone, Guy Matte, président de la Corporation de la Télévision Francophonie Canadienne, a indiqué ne pas avoir été surpris par l’annonce du CRTC de la demande de TV5 car il savait que TV5 voulait déposer un projet mais comprend que pour la communauté il peut y avoir une confusion.

Du côté du CRTC, il semble peu probable que deux chaînes pancanadiennes voient le jour, on se dirigerait donc vers un choix unique, soit TV5 soit Accents.

«J’espère que le CRTC choisira Accents», dit Guy Matte.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il avance que les grosses différences entre les deux projets se trouvent dans les budgets accordés à la production hors Québec et dans le marché de base, qui se trouve hors Québec pour Accents, tandis que selon lui TV5 voit plutôt hors Montréal.

Sortir du Québec

«Si c’est encore une chaîne gérée à Montréal, ça ne change pas le problème», souligne Guy Matte, tout en affirmant le bon travail effectué par TV5 Québec Canada.

Le projet ACCENTS a reçu le soutien de milliers de citoyennes et de citoyens francophones et francophiles à travers tout le pays depuis ses débuts.

Guy Matte explique l’importance de ce projet «Une communauté qui ne se fait ni voir, ni entendre, n’existe pas! ACCENTS sera un miroir où se reflètera une francophonie pancanadienne aux multiples visages et accents».

La chaîne ACCENTS se veut un service qui permettra le partage d’une culture francophone diversifiée, riche, identitaire et accessible. Elle veut explorer la diversité des communautés de langue française située dans neuf provinces et trois territoires au pays. Cette chaîne sera complémentaire à ce que proposent Radio-Canada et TFO. D’ailleurs ces deux chaînes sont des partenaires de cette proposition.

La chaîne ACCENTS propose un investissement de 16 millions $, dans la production télévisuelle francophone hors-Québec dès sa première année d’exploitation. Cette production sera principalement assurée par les producteurs francophones hors-Québec. En cas de victoire de la chaîne Accents, Guy Matte espère pouvoir être en ondes dans un délai de six mois, pour un lancement en fanfare en janvier 2014.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur