Bataille des épingles à chapeaux

Il y a 90 ans


14 février 2006 à 16h45

Dans les annales de l’Ontario français, l’année 1916 demeure sans doute la plus turbulente. On assiste à des manifestations monstre contre le Règlement 17 que le gouvernement de l’Ontario a imposé pour limiter l’enseignement en français aux deux premières années d’école primaire et pour limiter l’enseignement du français à une heure par jour.

Le Règlement 17 est une circulaire promulguée par le ministère de l’Instruction publique en 1912. Son application n’a pas été rigoureuse au début, mais les inspecteurs se montrent plus vigilants à partir de l’année scolaire 1915-1916.

La résistance au Règlement 17 est incarnée par deux institutrices de l’école Guigues, à Ottawa. Béatrice et Diane Desloges refusent de se soumettre aux diktats des autorités scolaires, même au risque de perdre leur salaire et leur brevet d’enseignement.

Quand le gouvernement ordonne la fermeture de l’école Guigues, les Franco-Ontariens répliquent en livrant une lutte sans merci. Des femmes prennent d’assaut cette école et, armées de longues épingles à chapeaux, font reculer tout inspecteur ou policier qui s’approche pour imposer l’unilinguisme anglais. Cet épisode de la revendication des droits à l’éducation en français est connu sous le nom de la Bataille des épingles à chapeaux

Le 3 février 1916, la résistance prend un autre tournant: 122 enseignantes font la grève et forcent la fermeture de 17 écoles. Le 11 février 1916, plusieurs centaines d’écoliers manifestent dans les rues de la capitale canadienne. Durant cette crise, pas moins de 200 écoles refuseront de se soumettre à la loi et seront ainsi privées de subsides gouvernementaux. On ouvrira des «écoles libres», dites de la résistance, on contestera le Règlement 17 en cour, on fera appel à Rome. Ce sera une bataille acharnée pendant 10 ans.

Le Règlement 17 sera finalement relégué aux oubliettes en 1927 et disparaîtra officiellement des statuts de la province en 1944.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur