Barbara Gilbert confirmée à la direction du Labo

Barbara Gilbert
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Labo d’arts médiatiques, cet incubateur et promoteur de talents franco-torontois en photographie, vidéo et numérique, est en plein exercice de planification stratégique et vient de confirmer Barbara Gilbert au poste de directrice générale.

Les deux dernières personnes à ce poste n’y sont restées qu’un an: Karine Barrass (2016) et Clelia Farrugia (2015), alors que Barbara Gilbert, qui assurait l’intérim, l’a déjà occupé de 2010 à 2012. Elle a aussi été membre du conseil d’administration (présidente en 2015, avant Julie Lassonde et Claudette Jaïko).

Membre de longue date du Labo, cette artiste et administratrice originaire d’Ottawa habite à Toronto depuis 17 ans.

La petite équipe du Labo partage son temps entre son bureau au sous-sol de l’Alliance française sur Spadina et ses locaux avec Charles Street Video rue Richmond ouest, en face du Centre francophone. Il occupait auparavant un espace à la Distillerie, devenu trop cher, puis, temporairement, rue Bellwoods avec encore Charles Street Video.

«Le lieu où nous sommes établis est déterminant, et nous cherchons toujours un endroit idéal», indique Barbara Gilbert à L’Express.

Le Labo organise cependant régulièrement des événements dans d’autres locaux: au bar Coq of the Walk la semaine dernière pour sa soirée «Pecha Kucha», au Goethe Institut pour accueillir une exposition multimédia, dans le lobby du Centre financier Desjardins pour fêter son 10e anniversaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce samedi 10 juin, Le Labo offre un atelier de Vidéo 360 degrés à l’Alliance française. Par ailleurs, Le Labo animera cet été des ateliers de photographie dans le cadre du camp de jour de l’Alliance.

La Labo compte environ 70 membres, principalement des artistes, qui peuvent profiter de formations et emprunter du matériel, mais aussi des gens du grand public intéressés par les arts. Son budget s’élève à 200 000 $ et profite d’un appui continue des Conseils des arts de l’Ontario et de Toronto.

«S’adresser d’abord aux artistes ou au grand public, c’est justement l’une des questions qu’on aborde dans notre planification stratégique», indique Barbara Gilbert. L’un de ses objectifs est que non seulement le nom mais aussi la mission du Labo soit mieux connue: «Beaucoup de gens entendent parler de nous mais ne savent pas vraiment ce que nous faisons».

Une session de planification est prévue lors de la prochaine assemblée générale annuelle du Labo le soir du 28 juin au Artscape Wychwood Barns.

video360

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur