Bacs verts à l’épreuve des ratons laveurs

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Ville de Toronto a décidé de freiner les ardeurs des ratons laveurs en déployant de nouveaux bacs verts (pour les ordures biodégradables) munis d’un couvercle qui se verrouille. Le Comité des travaux publics a approuvé cette dépense de 31 millions $ jeudi, qui fera l’objet d’un vote final au Conseil municipal d’ici la fin du mois.

«Nous sommes prêts, nous sommes armés. Nous sommes motivés. Nous ne nous laisserons pas battre par ces créatures», a déclaré le maire John Tory.

Disponibles en 2016, les nouveaux bacs verts sont deux fois plus grands, plus durables et résistent mieux aux tempêtes, aux grands vents et surtout aux petites pattes des ratons laveurs.

Ces petits mammifères ont bonne mémoire. Une fois qu’ils ont trouvé un endroit où ils peuvent festoyer en toute tranquillité (contenu des bacs verts, nourriture pour animaux de compagnie, etc.), ils reviendront.

Ces bandits masqués ont tellement de succès en ville que leur population à Toronto est 50 fois plus dense que dans la campagne environnante. On estime que près de 100 000 ratons laveurs vivent au centre-ville.

Ces mammifères sont devenus si téméraires que tout le monde à Toronto a une ou plusieurs histoires de raton laveur à raconter.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Reste à savoir si les nouvelles poubelles sauront leur résister. Dans une vidéo présentée par le maire en conférence de presse jeudi, on voit les ratons laveurs s’attaquer sans difficulté aux anciens bacs. En revanche, impossible pour eux d’ouvrir les nouveaux.

La plupart des actuels bacs verts, introduits entre 2002 et 2005, ont plus de 10 ans et doivent donc être remplacés. La ville a choisi Rehrig Pacific Company pour la création, la distribution et l’entretien de la nouvelle génération de bacs verts.

En attendant de nouveaux bacs, plusieurs solutions s’offrent à vous pour empêcher ces rôdeurs de nuire. Si vous avez un garage, rangez-y vos poubelles la nuit ou installez un éclairage autour de celles-ci.

Vous pouvez aussi attacher les couvercles de vos poubelles avec des tendeurs ou utiliser des répulsifs naturels comme l’huile de moutarde.

Si, malgré tout, vous continuez à avoir des visites nocturnes, rappelez-vous qu’il est interdit de faire du mal à ces animaux. Contactez une société spécialisée pour vous en débarrasser.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur