Ayrad à la Franco-Fête 2019 de Toronto: «Avec nous sur scène, c’est toujours la fête!»

Du 5 au 7 juillet à Toronto

franco-fête
Le groupe Ayrad lors du 150e anniversaire du Canada à Rabat (Maroc).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Franco-Fête, le grand festival d’été de musique et de culture francophone de Toronto, est de retour cette année au square Yonge-Dundas avec une nouveauté: la mise en avant d’une communauté francophone particulière.

Pour cette édition, c’est l’Afrique qui sera à l’honneur, avec en tête d’affiche le groupe Ayrad.

Franco-fête
Ayrad, le groupe en tête d’affiche pour la 37ème édition de la Franco-fête.

Rayannah au Wenona Lodge

Le festival débutera le vendredi 5 juillet à 18h30 avec le concert de Rayannah au Wenona Lodge, un bar de la rue Bloor ouest.

Les festivités se poursuivront sur la scène du Yonge-Dundas Square le lendemain dès midi avec Uni-T, suivi de Kimya à 13h, le R à 13h30, Medhi Cayenne à 17h30, De.Ville à 18h30, Nomad Stone à 19h, De.Ville encore à 20h30, et enfin avec le groupe en tête d’affiche, Ayrad, à 21h.

La dernière journée de festival, le dimanche 6 juillet, démarrera quant à elle à midi avec Kattam et ses tam-tams. Cela se poursuivra à 13h avec Mélisande, à 14h avec De Temps Antan, et à 16h avec Radio-Elvis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Mélisande se produira le dimanche 7 juillet.

«Là où il y a de la francophonie, nous sommes partants!»

 

En entretien à L’Express, un des membres fondateurs du groupe Ayrad, Hamza Abouabdelmajid, chanteur, guitariste et compositeur, se confie sur sa participation.

«J’ai toujours eu un intérêt énorme pour la Franco-Fête. Les organisateurs ont, eux aussi, eu un intérêt pour Ayrad, ça a été réciproque. Et de manière générale, là où il y a de la francophonie, nous sommes toujours partants! On a pu la représenter au cours de divers événements au Qatar, au Maroc ou encore en Tunisie.»

Derrière le groupe Ayrad se cachent six musiciens, multi-instrumentistes aux origines toutes aussi différentes. Quoi de mieux donc que ce groupe pour représenter les diversités culturelles dans la francophonie?

Le groupe de hip-hop UNI-T

Faire la fête!

Ce groupe est une véritable boule d’énergie multiculturelle qui ne laisse aucun public insensible.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ça fait dix ans qu’on est sur la route. Pour nous, jouer devant 100 ou 10 000 personnes, cela ne change rien: c’est toujours la fête! Il y a cependant une petite particularité en festivals, les festivaliers sont là pour s’éclater et tout donner, c’est vraiment génial!» s’exclame le chanteur.

«La musique ne s’étiquette pas»

 

Une vraie synergie anime ce groupe qui ne se veut pas être associé à un genre de musique précis: l’électro, le gypsy funk, le rock du désert, le raï, le bhangra, le hip hop et même de l’afro-péruvien, tout est possible avec Ayrad.

«Aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de style, on fait de tout et de rien. Et plus globalement, la musique est là pour être jouée, écoutée, mais pas étiquetée. Je suis un anticonformisme, je suis contre le cloisonnement, je préfère mixer tous les genres.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le français, une «langue de goût»

Le groupe se produira le 6 juillet, en compagnie de 5 autres artistes. Ce jour a été particulièrement choisi pour mettre la francophonie africaine et sa diversité à l’honneur. Ce choix ravit le chanteur du groupe Ayrad, dont le dernier album Zoubida est sorti en 2018.

«Il ne faut pas oublier que l’Afrique a été colonisée. Le français a primé et prime encore. En tant que marocain, la première langue est l’arabe, mais la seconde est le français, on en est fière de la représenter. Le français est aujourd’hui une langue de goût, et non pas celle du dégout comme ce fut le cas à l’époque de la colonisation de l’Afrique.»

Mehdi Cayenne

Un festival immersif

Cette idée nouvelle de mettre une communauté de la francophonie à l’honneur, Michel-Olivier Matte, le directeur général du groupe Simoncic (les producteurs de la Franco-Fête de Toronto) nous l’explique.

«Cela vient d’une réflexion sur la diversité grandissante de la communauté francophone à Toronto. L’idée est d’essayer de rassembler ces gens-là.», raconte-t-il à L’Express.

Michel-Olivier Matte

Il sera également possible pour les festivaliers de rentrer en contact avec les artistes. «Tous pourront aller s’asseoir dans une ambiance décontractée au niveau de la deuxième scène. Un animateur va interagir avec l’artiste, les festivaliers pourront poser des questions. C’est une façon de mettre en avant les cultures de l’Afrique: avec des prestations musicales, mais pas uniquement! On a voulu rendre ce festival bien plus immersif qu’admiratif. »

Une véritable expérience globale comprenant des kiosques d’associations ethnoculturelles, dégustation de plats africains ainsi que des démonstrations de danses et de tenues traditionnelles. De quoi régaler petits et grands en ce premier week-end du mois de juillet! Retrouvez la programmation complète ici.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur