Ateliers au TfT: assumer sa créativité

Partagez
Tweetez
Envoyez

On a tous une part d’imagination en soi qui ne demande qu’à s’exprimer. Avec la série d’ateliers Développez votre créativité! au Théâtre français de Toronto, Carole Gauvin propose à ceux qui le veulent de se recentrer à travers des exercices ludiques pour s’ouvrir un peu plus à soi-même et aux autres et prendre confiance en soi.

Cette ancienne formatrice québécoise anime ces ateliers pour la première fois au TfT, à partir du 8 octobre, pendant huit semaines. Elle a répondu aux questions de L’Express:

Comment est né ce projet?

Il y a quelques années, un ami m’a offert le livre de Julia Cameron Libérez votre créativité, qui est avant tout destiné aux artistes. Puis je suis partie vivre en France avec ma famille en 2007. C’est là-bas que j’ai eu envie d’approfondir cette méthode. J’ai décidé de replacer mes passions artistiques, comme le théâtre, au cœur de mon quotidien.

J’ai eu un véritable engouement pour le sujet, et comme je suis meilleure animatrice que comédienne, j’ai tout de suite eu envie de partager ce que j’apprenais. J’ai élargi cette démarche aux différents domaines de notre vie en général.

En 2009, fort de mes recherches et de mon expérience personnelle, j’ai créé ces ateliers, et je les ai animé pendant trois ans, jusqu’à mon départ pour Toronto en 2012. J’ai eu envie de continuer l’aventure ici.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En quoi consistent ces séances?

Au sens propre, le terme «animer» signifie «mettre en mouvement». Ce que je propose avec ces ateliers, c’est de se mettre en mouvement, vis-à-vis de soi-même ou du quotidien en général. On associe malheureusement trop la créativité au domaine artistique. Or elle a un impact sur tous les aspects de notre vie.

En développant sa créativité, on peut arriver à exprimer qui on est, en dehors des cadres de notre vie quotidienne.

Par le biais d’exercices ludiques, on apprend à faire face à ce que j’appelle nos censeurs, ces petites voix intérieures qui, en particulier quand on se trouve face à un choix, nous disent ce que nous devons penser ou faire. On s’aperçoit alors qu’on est beaucoup plus inhibé qu’on ne le pense.

L’objectif est donc de sortir des cadres?

En partie oui. Mais attention, je ne propose pas de grande révolution personnelle. Les ateliers permettent de faire la part des choses. C’est être conscient lorsqu’on fait un choix des véritables raisons qui nous poussent à aller dans un sens ou dans l’autre.

On n’est pas là pour rejeter tous les cadres, mais l’occasion nous est donnée de repérer nos contradictions, de les assumer et de les voir autrement. Ce n’est pas non plus une thérapie. Je suis davantage dans l’action que dans l’analyse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comment se déroule un atelier?

On se retrouve pour une séance hebdomadaire de trois heures. C’est important que tout se passe en groupe car il y a une véritable énergie collective qui se dégage.

Je demande à chacun de venir chaque fois avec un objectif, qui peut changer d’un temps à l’autre. Chacun s’engage avec soi-même, et c’est pour cela qu’il faut savoir ce qu’on est venu chercher.

Pour les exercices, je préfère garder l’effet de surprise. L’idée est d’arriver d’une semaine à l’autre sans savoir comment on va travailler. Tout ce que je peux dire est qu’il y a plusieurs temps : on raisonne, on expérimente et, pour finir, on fait le point.

Pour cela, on se sert du théâtre, mais aussi d’autres moyens comme la musique, ou le dessin…

À qui se destinent ces séances?

Aux adultes principalement. Il faut avoir un certain vécu pour pouvoir se lancer dans cette aventure. Tous les curieux sont les bienvenus. Il faut avoir envie de s’explorer dans l’action, de s’amuser avec cet instrument que l’on possède tous : notre créativité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce peut être une bonne expérience pour les personnes qui ont des projets et qui cherchent l’énergie pour les démarrer.

Allez-vous travailler de la même façon avec les Torontois qu’avec les Français?

Je pense que le changement de public va être intéressant. Le principe reste le même, mais les freins et les inhibitions ne sont pas au même endroit chez les uns et chez les autres.

Renseignements:

À partir du 8 octobre, huit séances hebdomadaires de 3h chacune, les mardis soirs, dans la salle de répétition du TfT au 21 rue College.
Prix: 480 $
Journées d’information pour les intéressés: mardi 17 et vendredi 20 septembre.
http://theatrefrancais.com/fr/atelier-creativite

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur