Assiatou Diallo: devenez qui vous voulez être

The Rebellious Run: un documentaire biographique touchant et inspirant

Assiatou Diallo, un exemple de persévérance pour les femmes.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis toujours, Assiatou Diallo coure. Le documentaire The Rebellious Run retrace le parcours, semé d’embûches, de l’entrepreneure torontoise d’origine guinéenne.

La course à pied, discipline ardue mais revitalisante, en est le fil rouge, une métaphore de sa vie. Le film sera projeté le samedi 6 avril au YWCA (87 Elm street, Toronto), à 14h.

La course à pied exprimée dans le documentaire comme une métaphore de la vie d’Assiatou Diallo

« Courir m’inspire, même si parfois c’est dur, même si parfois on a envie d’abandonner. »

 

Avec The Rebellious Run, produit par Ethic TV Channels, Assiatou Diallo souhaite donner de l’espoir à toutes les femmes immigrantes qui arrivent au Canada.

«Mon rêve, c’est d’être un exemple pour toutes ces femmes.» Les multiples obstacles ont jalonné la route d’Assiatou, avant qu’elle ne monte son entreprise de nettoyage TAAB Cleaning deux ans auparavant, dans laquelle elle emploie essentiellement des femmes immigrantes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le film évoque les souvenirs difficiles de l’enfance d’Assiatou en Guinée, la dépression dont elle a souffert en arrivant au Canada, enceinte et seule, puis la difficulté d’élever son fils seule.

Pourtant, il montre également comment l’auto-entrepeneure s’est jouée de ces difficultés pour devenir plus forte. «Ces faiblesses m’ont finalement enrichie», affirme t-elle.

Assiatou Diallo, l’entrepreneure dynamique retrace sa vie dans un documentaire.

Invitation à persévérer

Les barrières sont nombreuses lorsqu’on arrive dans un nouveau pays: la culture est différente, la langue aussi, un temps d’adaptation est nécessaire.

«On a tendance à se tourner vers la facilité, et c’est normal», explique la cheffe d’entreprise. «Toutefois, on doit avoir des rêves et se donner les moyens de réussir.»

En tant que femme, les obstacles sont d’autant plus grands. Assiatou souhaite montrer qu’on peut être une femme noire et une mère seule, mais tout de même devenir cheffe d’entreprise.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À travers le documentaire, elle transmet un message d’espoir. Pour elle, la lumière se trouve toujours au bout du tunnel. «Ces femmes ne doivent pas se limiter, elles doivent aller chercher de l’aide si elles en besoin et persévérer.»

Un esprit sain dans un corps sain

L’an prochain, Assiatou Diallo a pour projet d’organiser un marathon en Guinée, la course à pied étant essentielle à sa vie. «Quand je finis une course, je me sens bien, aérée, j’en ai même parfois les larmes aux yeux.»

Elle veut donner la possibilité à des jeunes filles de pratiquer une activité sportive comme telle, en Guinée.

Assiatou Diallo et son fils à l’arrivée du semi-marathon de Niagara Falls

Des associations actives

Le documentaire rend également hommage aux associations qui sont venues en aide à Assiatou et qui peuvent aider des femmes immigrantes, comme elle.

Beatrice House l’a accueillie à son arrivée et Big Brothers and Big Sisters a aidé son fils, en manque d’une figure paternelle, à la retrouver par le biais d’un «grand frère».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La projection du film sera également l’occasion de réaliser une levée de fonds pour l’entreprise sociale qu’Assiatou a lancé en octobre dernier: TAAB Pour Tous. Celle-ci propose des services de nettoyage gratuits ou à prix réduits pour les personnes âgées ou les mères seules.

«J’espère que cette biographie inspirera des personnes comme certaines m’ont moi-même inspirée.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur