Arvo Coffee, un grain de folie dans votre café

Arvo coffee (28 sur 30)

Justin Carriere en plein préparation du parfait breuvage.


26 avril 2018 à 11h00

Oubliez le Tim Hortons au coin de chez vous et venez plutôt faire un tour du côté de la Distillerie. Les effluves réconfortants d’Arvo Coffee vous attendent, et derrière le comptoir, Justin Carrière, le propriétaire, veille au grain.

Ici, pas de café industriel dont on ne connaît pas l’origine. Justin travaille avec des torréfacteurs en toute transparence et a une histoire à vous conter sur chaque fermier.

«Le café vient parfois d’Éthiopie pour être torréfié en Australie et arriver ensuite chez nous au Canada. C’est important d’accorder du crédit aux producteurs du café et qu’ils soient bien payés. C’est quelque chose d’ancré dans nos valeurs», défend le passionné du breuvage.

Arvo coffee (29 sur 30)
La devanture d’Arvo Coffee.

L’Australie incontournable

Originaire de Sudbury, Justin a déménagé à Sydney en Australie pour la musique qu’il était venu étudier. Pourtant, très vite, il a été conquis par l’émulation autour du café.

«C’est vraiment là-bas que j’ai découvert la culture de cette boisson. Il y a tellement de producteurs de cafés indépendants en Australie et ils sont très créatifs», admire-t-il.

Le Flat-White, le Long Black… ces types de cafés viennent du pays des kangourous. Cette exaltation autour du grain moulu a poussé l’Ontarien à se lancer. Mais également l’aspect convivial qu’il essaye de transmettre dans ses tasses à Arvo Coffee.

Arvo coffee (7 sur 30)
Le café Arvo a du coeur.

Un café à Toronto

Après ces années passées chez les Aussies, Justin Carrière souhaitait revenir au Canada avec sa femme pour retrouver leur famille et monter son café original au bercail.

Ce n’est pas fort de café de dire que le concept de Justin est bien particulier. Outre les classiques qu’il sert comme l’americano et le latte, il propose un menu saisonnier de spécialités au petit grain de folie.

Ce projet qu’il avait bien moulu dans sa tête semblait être plus adapté à une grande ville comme Toronto, où sa femme avait fait ses études. Il a donc posé ses cafetières au quartier novateur et historique de la Distillerie, après qu’une opportunité se soit présentée.

Une fois les clés en poche, il a fallu à peine cinq semaines de travaux pour tout peaufiner et ouvrir le lieu en 2016. Justin connaissait le milieu et surtout les bons torréfacteurs.

«C’est vraiment quelque chose qui me passionnait, et j’ai trouvé le partenaire idéal, tout s’est fait très rapidement et très intensément», le tout dans une bonne ambiance de travail: «on s’aime et on aime un bon café!»

Arvo coffee (15 sur 30)
L’ambiance est de mise au café.
Arvo coffee (23 sur 30)
Le café est préparé avec amour.

Notes d’originalité dans la tasse

Le café Arvo se consomme dans un cadre spécial au mélange de textures industrielles. Mais ce n’est pas la décoration qui titille vos papilles, mais bien les breuvages spéciaux du menu saisonnier.

Que cela soit pour passer un rencard sensuel et piquant avec le Hot Date Late, subtil mélange de dattes, cannelle, gingembre et lait moussé ou se réchauffer avec le piquant de la Hot Ginger Lemonade à la cayenne.

arvo-coffeefeb4-5
Le «Hot Date Latte».

Des cafés locaux de Calgary ou du thé chai de Sydney sont à la carte, afin de servir le meilleur café possible, selon les saisons.

«On expérimente et on goûte plein de torréfacteurs différents. Le café est un fruit saisonnier, alors on tourne tout le temps. C’est comme pour le vin, on veut trouver des saveurs qui se démarquent en bouche», explique Justin.

Il est même possible de l’accompagner de pâtisseries comme des croissants ou des toasts proposés par la maison, comme le tendance toast à l’avocat ou le moins traditionnel à la truite.

 

Arvo coffee (2 sur 30)
Le café s’accompagne bien d’un croissant.

 

Peintres du café

Justin accueille des musiciens dans l’enceinte d’Arvo Coffee. Une manière d’allier sa passion pour la musique et pour le partage. D’ailleurs, il organise toutes les deux semaines des dégustations autour du café. La prochaine est le 29 avril.

Six cafés sont proposés à l’aveugle et en toute convivialité pour le prix d’un latte, 5$. Il suffit de réserver sur le site ou par message privé via leur compte Instagram.

«Cela nous donne l’occasion de partager notre passion et de rencontrer plein de nouvelles têtes», se réjouit Justin.

Pour ceux en quête d’une expérience plus technique et en plus petit comité, Arvo Coffee propose des cours de préparation du parfait café filtre, les Brew at home, mais pas que.

Il est possible également de devenir le Picasso du latte avec les cours de Latte art. Apprenez à personnaliser votre latte d’un cœur ou d’autres dessins bien plus complexes. Les tarifs vont de 70$ à 125$ pour ces classes de maître d’une durée de deux heures.

Tant de raisons d’abandonner le Starbucks du quartier!

Arvo-coffee-Feb25-7
Dessinez sur votre café.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur