Arbonne: entreprenariat 101

Partagez
Tweetez
Envoyez

Étudiante, je vendais des vêtements de ma création en consignation dans plusieurs boutiques. Jeune universitaire, je rêvais des concepts de paravents séparateurs. Jeune mère, je considérais la production de sacs à couche de mon cru. Finalement, j’ai quitté mon emploi pour lancer ma petite maison d’édition afin de publier mes propres livres. Bref, il me semblait que l’attrait premier de l’entrepreneuriat était la liberté (et le plaisir) de pouvoir mettre en marché un produit de notre création. Je me trompais…

Daniel Pink, l’auteur d’un de mes livres fétiches, Drive, l’expliquait pourtant clairement. De nos jours, les trois sources de motivation poussant les gens à l’action sont la recherche de l’autonomie, du plaisir de la maîtrise et de la satisfaction d’avoir une raison d’être.

Autonomie = flexibilité

Pas besoin d’inventer un produit pour retirer ces avantages, dirait Jeanne-Marie Robillard, devenue conseillère indépendante pour Arbonne dans ses temps libres. Pas besoin d’avoir un background en business pour de se lancer en affaire. Et pas besoin non plus de faire ça toute seule, sans filet.

«Nous les femmes, on est continuellement en train de vendre. On parle des produits qu’on aime à nos amies. On vend l’idée de faire ses devoirs ou de terminer son assiette à notre enfant. Je me suis dis, pourquoi pas en plus en retirer un profit!»

Jeanne-Marie n’avait pas d’idée de concept de produit. Mais elle se sentait l’envie d’un peu plus de contrôle sur son avenir. Un jour, l’occasion s’est présentée d’assister à une présentation à domicile de produits de beauté Arbonne et ce fut la révélation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce qui est le plus important, c’est de trouver une compagnie offrant des produits auxquels on croit inconditionnellement, un support marketing de qualité, et une grande flexibilité; ce qu’elle a trouvé chez Arbonne. Elle pouvait choisir d’y consacrer le temps qu’elle voulait.

Arbonne n’est pas la seule compagnie à suivre un modèle de vente directe (modèle grandement facilité grâce à l’Internet).

On se rappelle la dame Avon faisant du porte-à-porte dans notre enfance et des démonstrations Tupperware à domicile. On passera sous silence Amway, qui donne un mauvais nom à la vente directe. Et si votre adolescent en recherche d’emploi vous dit qu’il a une entrevue avec Vector Marketing, googlez la compagnie pour voir ce qui ressort!

J’étais sur le point d’aller acheter un «pantalon propre» pour l’entrevue de mon grand de 19 ans quand j’ai eu la bonne idée de faire une petite recherche.)

C’est dans l’air

Chose certaine, ces temps-ci, de plus en plus d’activités commerciales s’organisent dans les maisons. Peut-être parce qu’on est de plus en plus isolés par l’Internet et qu’on a besoin de créer des occasions de socialiser?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

J’ai récemment entendu parler de Rent frock Repeat, une compagnie originale qui permet à des groupes de copines d’organiser des séances d’essayage de robes dans l’intimité de leur maison.

J’étais déjà allée à une soirée de vente de bijoux d’une entrepreneure indépendante dans le salon d’une amie et n’avais pas particulièrement apprécié l’expérience de camaraderie «artificielle».

Je m’étais sentie obligée d’acheter le bijou le moins laid d’une collection qui n’était vraiment pas à mon goût.

Quand Jeanne-Marie m’a invitée à un après-midi spa entre copines qu’elle organisait dans sa jolie maison dans Little Portugal, j’y allais donc un peu à reculons.

J’avais compté sans l’entregent de cette hôtesse à l’énergie contagieuse pour briser la glace dans un événement social.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un bon match

Jeanne-Marie adorait les produits Arbonne et connaissait beaucoup de copines qui les aimeraient autant.

Elle avait déjà considéré Pampered Chef, une compagnie dont elle apprécie beaucoup les produits, mais réalisait que pour celles qui investissent dans les produits de beauté, avec les crèmes pour le visage, c’est comme pour un coiffeur, ou pour une marque de jeans: quand on aime, c’est pour la vie.

Elle a compris que mieux valait consacrer ses efforts à vendre un produit qui s’utilise à répétition qu’un accessoire de cuisine offrant une garantie à vie!

Étant rapidement devenue chef d’une petite équipe de ses amies, qui ont à leur tour eu envie de devenir conseillère indépendante, Jeanne-Marie (qui est une fille de party) a privilégié l’organisation de petits spas maison. Elle y convie ses amies, qui peuvent à leur tour y inviter des clientes.

Grâce à ce concept, je suis arrivée dans un environnement où tout le monde connaissait au moins une personne dans la place.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Petits verres de vin aidant (fourni par l’hôtesse), l’ambiance est rapidement devenue des plus relaxes et l’essai des produits Arbonne (nettoyant, masque, hydratant, etc.) dans la belle salle de bain de Jeanne-Marie a pris le ton d’un vrai party de copines.

Les produits Arbonne sont de qualité et ils sentent drôlement bon! Jeanne-Marie ne fera pas fortune avec moi, mais je continuerai de lui acheter quelques produits chaque année.

À propos du revenu résiduel

Pour Jeanne-Marie Robillard, le potentiel d’un revenu résiduel et passif est un grand motivateur. Quand on a un travail à salaire fixe, il n’y a que les bonus ou les promotions pour accroître notre revenu. (Lisez cet article pour en savoir plus sur le revenu résiduel et passif.)

«Je vois ça un peu comme un fonds de pension. Le temps que je consacre maintenant à temps partiel à développer une nouvelle clientèle et à agrandir mon équipe génère des profits de vente, mais surtout, un revenu résiduel intéressant (mes clientes recommandent) et du revenu passif. Quand mon équipe vend, ça me rapporte aussi, sans surcroît de travail. Ça me donne une impression que j’ai plus de contrôle sur ma vie financière.»

Passion en devenir?

Le meilleur conseil que je puisse donner à celles qui veulent en savoir plus sur ce genre modèle d’entreprise est de rencontrer une personne déjà impliquée dans la compagnie et en qui elles ont confiance. Si vous ne vous sentez pas à l’aise après la première rencontre, trouvez une autre personne ressource.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À celles que les produits Arbonne intéressent, je vous recommande de contacter Jeanne-Marie au 426-786-7697 ou [email protected] pour savoir quand a lieu son prochain spa maison. Allez-y avec une copine et amusez-vous. Ça vous permettra d’explorer le terrain, à votre rythme.

* * *
Vous trouverez cet article et une foule d’autres faits et considérations sur le blogue www.passions100facons.blogspot.ca. Nathalie Prézeau est l’auteure de Toronto Fun Places… for families et des deux guides Toronto Urban Strolls… for girlfriends 1 et 2, en vente en librairies et sur ses deux sites.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur