Andrea Lindsay, premier Coup de coeur de l’année

Centre francophone: une saison culturelle qui promet

Partagez
Tweetez
Envoyez

Du connu, du moins connu et de l’original, voilà ce qui vous attend lors de la nouvelle saison culturelle du Centre francophone de Toronto. Chansons, arts de la parole, danse, arts visuels, la culture se décline sous toutes ses formes. La présentation de cette nouvelle saison a été faite la semaine dernière par Sophie Bernier, coordonnatrice culturelle du CFT, à la galerie Céline-Allard, sur la rue Lower Spadina.


La saison commencera par mettre en lumière le nouveau partenariat que le Centre francophone de Toronto a mis en place avec la compagnie de danse Corpus, reconnu internationalement, lors d’un spectacle organisé à la Casa Loma et devant un public installé tout autour de la scène.


Par la suite, de nombreuses surprises vous attendent avec les célèbres Coups de cœur francophone. Tout d’abord la chouchou du public francophone torontois fait son grand retour, nous parlons bien sûr de la chanteuse Andrea Lindsay, gagnante 2010 du Juno du meilleur album francophone. Son timbre de voix particulier, sa frêle silhouette et son énergie communicative prendront place sur la scène du théâtre Palmerston, dans le quartier de l’Annex le 22 octobre prochain.


«Andrea, les gens l’aiment beaucoup», indique Sophie Bernier. Il est vrai que depuis quelques années, le volet culturel du CFT a pris son envol, comme le rappelait Lise-Marie Baudry, directrice du Centre. Avec les concerts de Habib Koité, celui de Richard Desjardins et finalement de Robert Charlebois, les salles ont été à chaque fois remplies. Le CFT espère continuer sur sa lancée.


Le deuxième Coup de cœur francophone restera la grande fierté de Sophie Bernier. Mara Tremblay remonte sur les planches et s’arrêtera à Toronto le 11 novembre, avec en première partie le groupe Les Surveillantes, coup de cœur de Sophie Bernier lors du dernier Contact ontarois.


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut faire une balance entre les gens connus et les gens moins connus», rappelle la coordonnatrice culturelle du CFT.


Le dernier Coup de cœur francophone sera Djennie Laguerre, artiste interdisciplinaire d’origine haïtienne qui viendra transporter le public à travers la tradition de l’art oral. Excellente conteuse, Djennie sera accompagnée d’un percussionniste et invite généralement le public à danser pendant ses histoires.


Djennie Laguerre sera à la succursale de la bibliothèque S. Walter Stewart (métro Coxwell) le samedi 11 décembre.


En créant toujours plus de partenariat, le Centre francophone, et son bras culturel commandé par Sophie Bernier, parvient encore a nous surprendre pour le Mois de l’histoire des noirs avec deux projections de films le 11 février 2012, l’une à l’ONF et l’autre au TIFF Bell LightBox grâce à Cinéfranco et sa directrice Marcelle Lean.


Dans la foulée se tiendra la soirée annuelle du Mois des noirs, le 25 février au 237 rue Sackville.


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Un de nos défis est de mélanger notre public, mais cela reste toujours une belle expérience qui peut attirer des gens», explique Sophie, au sujet de la soirée annuelle concluant le Mois des de l’histoire des noirs.


On retrouvera le Centre francophone de Toronto quelques semaines plus tard pour la Semaine de la francophonie, qui tombe cette année du 16 au 22 mars (calendrier au www.semainefranco.com).


Pour terminer, quatre expositions, dont une qui est actuellement installée, se tiendront à la Galerie Céline-Allard.


En ce moment, ce sont les toiles de Jacques Fortier, créateur des décors de Corpus, qui ornent les murs de la galerie. Le vernissage a eu lieu samedi soir dernier.


Toute l’information se retrouve sur le site du Centre francophone de Toronto au www.centrefranco.org.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur