Alpha Toronto, l’alphabétisation en français

Partagez
Tweetez
Envoyez

Alpha Toronto est le seul centre pour adultes d’alphabétisation en français de Toronto. Chaque année, le centre forme une centaine de personnes. La plupart n’ont pas reçu d’instruction postsecondaire et souhaitent combler leurs lacunes. À l’issue de la formation, la majorité des apprenants accède au collège.

Le gros évènement de l’année d’Alpha Toronto a eu lieu il y a quelques semaines. Les apprenants ont gradué. Une vraie cérémonie a été organisée et 118 attestations de réussite ont été distribuées.

«Dès que quelqu’un complète un niveau dans une matière, il reçoit une attestation. Nous avons cinq niveaux qui équivalent de la 1re à la 9e année», explique Renaud St-Cyr, le directeur d’Alpha Toronto.

Et c’est une grande fierté pour les quatre enseignants du centre. Ils enseignent la communication française, les mathématiques et l’informatique. «Le but est de rendre les apprenants autonomes, qu’ils soient capables de lire et de comprendre des instructions orales en français. C’est génial de voir ce déclic dans leurs yeux quand ils arrivent à lire», raconte Aristide, professeur à Alpha Toronto depuis 2 ans.

Tous les niveaux

La durée de la formation dépend du niveau. Certains apprenants sont totalement débutants, d’autres ont déjà été gradués. Les formations durent en moyenne un an, à un rythme intensif. Les apprenants sont présents tous les jours au centre, pendant environ 5h. Et tout est entièrement gratuit.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les motivations varient. Certains veulent reprendre leurs études, d’autres ont besoin de cette formation pour garder leur emploi ou se reconvertir.

C’est le cas de Sidiki, 28 ans: «Suite à la crise économique, j’ai perdu mon emploi dans une usine. Je veux maintenant travailler dans le génie électrique.»

Il est à Alpha Toronto depuis presque un an et devrait intégrer le collège à la rentrée prochaine.

Une seconde chance

Alpha Toronto ne forme que des adultes francophones. «Nous ne sommes pas une école de langue pour des anglophones souhaitant apprendre le français», rappelle Renaud St-Cyr. «Le profil de la clientèle est assez difficile. Ils ont rencontré des difficultés dans leurs parcours scolaires. Certains sont réfugiés et n’ont pas pu finir leurs études. Beaucoup vivent sous le seuil de pauvreté et ont des difficultés pour trouver un emploi ou un logement. On est là pour les aider aussi dans leurs démarches», explique le directeur.

Ainsi, Alpha Toronto compte beaucoup sur le réseau communautaire francophone. Le centre a noué un partenariat avec le Collège Boréal pour dispenser une équivalence de niveau secondaire permettant d’accéder au collège ou à l’université.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Préparation au collège

Bernadette, âgée de 19 ans, suit cette formation. Originaire de Gatineau, elle avait suivi des études secondaires mais avait de grosses lacunes. «Je veux intégrer le cursus de massothérapie au Collège Boréal dès le mois de septembre», annonce la jeune femme.

«Nous les préparons à l’entrée au collège en se concentrant uniquement sur les prérequis. Cela permet de gagner du temps», explique le directeur, Renaud St-Cyr.

À terme, Alpha Toronto aimerait développer ce genre de partenariats dans la communauté francophone et anglophone de Toronto.

«Nous voudrions être une porte d’entrée. On pourrait évaluer les élèves et les orienter vers d’autres formations, les aider davantage sur le plan social… etc.», espère Renaud St-Cyr.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur