Ajaccio la belle: un balcon sur la méditerranée


15 mars 2011 à 15h31

Nichée dans la partie sud de l’île et nimbée d’une douce lumière méditerranéenne, Ajaccio se penche sur les flots bleus avec langueur. Sentinelle dilettante du soleil, cette commune française jouit d’un climat extraordinairement doux pratiquement toute l’année. Invitation à la découverte et à la détente, la ville natale du chanteur Tino Rossi et son littoral sont une destination touristique d’une beauté peu commune.

Se perdre dans les ruelles charmantes de cette ville blanche et déguster l’une des nombreuses créations gastronomiques corses sur une petite place, pousser l’excursion jusque dans les calanques de Piana – classées d’intérêt mondial par l’UNESCO – ou admirer un coucher de soleil éclabousser d’or et de pourpre les îles Sanguinaires… À vous de voir.

Un peu d’Histoire

Pour ceux qui aiment un fond d’Histoire dans leurs déplacements, sachez qu’Ajaccio est véritablement née sous la férule de Napoléon 1er qui en est originaire. Après un passé houleux de bataille entre les Génois et les Français pour la possession de cette ville qui vit le jour en 1492, on peut dire que c’est véritablement sous son règne qu’Ajaccio prend tout son essor et la Superbe qu’on lui connaît encore aujourd’hui.

C’est entre le XIXe et le XXe siècle que l’Empereur fait de cette ville, la plus peuplée de l’île et une concurrente de taille à Bastia l’imposante. Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville se soulève contre le nazisme. Grâce à elle, aucun juif ne sera tué ou déporté pendant cette période et Ajaccio la rebelle sera la première ville française à se libérer du joug allemand.

Forte de son caractère, Ajaccio connait un boom économique et démographique important qui la place dès la moitié du XXe siècle, comme capitale du département et principale ville de l’île.

Il n’y a qu’à se promener dans les ruelles d’Ajaccio la belle pour s’imprégner de son passé héroïque et romantique et admirer son architecture. Harmonieuse, elle essaime de jolies maisons aux façades ocre ou aux teintes chaudes autour de ruelles et de petites places fleuries. Les constructions en pierre laissent jaillir ça et là de belles églises au détour d’une petite avenue piétonne.

Partout, la ville rend hommage à son fondateur, Napoléon Bonaparte. Véritable ville impériale, Ajaccio regorge de statues majestueuses de l’Empereur, de musées et de monuments qui lui sont dédiés. Ainsi, vous pourrez visiter la Maison Bonaparte – et vous replonger dans le l’Histoire et le quotidien de Napoléon – et le Salon Napoléonien, qui renferme des peintures et sculptures se rattachant à l’histoire impériale.

Toujours en quête de culture et d’Histoire, prenez le temps de visiter la bibliothèque municipale au rez-de-chaussée de l’aile gauche du Palais Fesch. Une halte paisible qui vous permettra de communier avec les livres avant de poursuivre votre exploration du Palais Fesch et de son musée qui renferme l’une des plus impressionnantes collections (jusqu’à seize mille œuvres) de peintures italiennes du XVe et XVIe siècles.

La Cathédrale et la Chapelle impériale vous offrent également des trésors à découvrir à l’abri de la chaleur.

Et pour le plaisir

Tant qu’à visiter Ajaccio, autant apprendre aussi son art de vivre. Laissez-vous tenter par un rafraichissement en terrasse et offrez votre peau à la caresse du soleil avant de reprendre vos pérégrinations intra-muros.

Du port au centre-ville, de nombreux restaurants sauront vous séduire par leurs menus gastronomiques. Une expérience culinaire que vous pourrez poursuivre en achetant dans une des nombreuses boutiques des spécialités de la région qui se décline – et se déguste – de la charcuterie à la confiture de châtaigne, en passant par les biscuits aux amandes et les fromages forts.

Des sorties en mer ou des baignades dans les eaux turquoises des plages qui ourlent la ville sauront sans conteste réjouir les amateurs de plongées et de bains de soleil. Pour ceux qui préfèrent marcher, rappelons que la Route de Crêtes, les Calanques de Piana (classées patrimoine mondial de l’UNESCO) et les îles des Sanguinaires, sont des étapes incontournables.

Repus de soleil et d’iode, revenez en ville vous délasser en écoutant des musiques et chants traditionnels corses – des polyphonies – ou en vous joignant à une petite foule devant l’un des nombreux orchestres, concerts ou spectacles qu’Ajaccio offre de mai à septembre. Pour les plus solitaires, admirer le coucher de soleil sur les eaux de la Baie ou au large des iles Sanguinaires restent un must.

Laissez le charme agir et plongez dans la lumière méditerranéenne de la plus belle métropole insulaire.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Université et commissariat: il faut une protection constitutionnelle

Le temps est venu d’enchâsser dans la Constitution du Canada des droits linguistiques pour la population de l’Ontario.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 15h00

Immersion dans l’Université de Toronto, dans le top 25 mondial

U of T
Plus grande université du Canada, l'Université de Toronto est une institution de prestige reconnue dans le monde entier.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur