40e saison du Théâtre français: place aux personnages!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce dimanche 18 mars 2007, au Théâtre de la rue Berkeley, la troupe du Théâtre français de Toronto accompagnée de son directeur artistique, Guy Mignault, présentaient en avant-première les délices du TfT pour la saison 2007-2008, une saison qui marque aussi les 40 ans du Théâtre. Une brève séance de lecture des pièces qui seront à l’affiche la saison prochaine a éveillé l’appétit de l’audience présente.

40 ans de théâtre pour vrai! Le credo de la prochaine saison démarrant le 24 octobre 2007 avec le classique de Molière, Le Misanthrope, interprété par Martin Albert, Mélanie Beauchamp, Lina Blais, Éric Charbonneau, Julian Doucet, Marc Ouimet et Karine Ricard, annonce un théâtre plein de surprises et d’enthousiasme.

Guy Mignault dévoile un peu plus cette nouvelle programmation. «C’est une saison de diversité éclectique, chacune des pièces est extrêmement importante. 2007-2008, est la consécration aux belles oeuvres». Comme exemples, Avaler la mer et les poissons, La Bonne Femme ou encore Conte de la lune, trois pièces qui seront présentées à partir de l’automne prochain et qui ont toutes gagné un Masque, prix d’honneur distribué lors du gala éponyme.

Les pièces sélectionnées donnent envie d’en dire plus sur leur contenu. La diversité et les messages que revêt chacun de ces choix sont de véritables pièces d’art pour la célébration des 40 ans du Théâtre français de Toronto. Prenons le cas de Et si on chantait… de Guy Mignault. Cette oeuvre offerte au grand public débutera en avril 2008 pour marquer en chansons les 40 ans du Théâtre, pour faire vivre et revivre l’histoire du Théâtre français de Toronto de 1967 à 2007.

Ce n’est pas tout, en faisant le tour de la programmation, on est forcé de s’arrêter quelques instants pour découvrir Le Conte de la lune, une sélection retenue pour les 8 à 12 ans, qui s’adresse aussi au grand public. Ce conte est une oeuvre de Philippe Soldevila et une création du Théâtre des Confettis de Québec et du Théâtre populaire d’Acadie de Caraquet, en collaboration avec le Théâtre de secours de Québec.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La pièce invite à penser à la force de l’imagination en suivant le jeune Joan, l’acteur principal qui laisse voguer sa pensée autour de mots, leur donne une vie et les matérialise dans la robe de chambre de sa mère ou son bulletin de notes. Antanavia, que ce mot peut-il regorger comme sens? Il faudra écouter Joan nous donner ses interprétations.

Difficile de s’arrêter ici. Continuons un peu plus à travers ce voyage poétique au goût de la célébration des 40 ans du Théâtre français de Toronto. Pour les enfants de 4 à 7 ans, La Bonne Femme écrit et joué par Jasmine Dubé, gagnante du Masque de la production jeune public, va les transporter dans son monde d’anti-sorcière accompagnée de son acolyte, l’éléphant Lélé.

Avec La Bonne Femme, il n’y a plus de crainte des monstres. Elle s’occupe de tout et surtout de les emprisonner dans son armoire aux méchants.

Avaler la mer et les poissons de Sylvie Drapeau et Isabelle Vincent raconte l’histoire de deux meilleures amies de longue date, Ariel et Kiki qui partagent un regard très différent sur le monde; le tout entremêlé d’une trahison.

L’extrait lu par Lina Blais, actrice de la troupe du Théâtre français de Toronto, nous raconte comment Ariel a envie de se lancer en politique. Chaque extrait entendu lors de ce lancement en dit trop ou pas assez, le reste bien entendu, revient au spectateur d’aller au Théâtre pour connaître le déroulement de l’histoire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans un genre tout à fait différent, on retrouve aussi Don quichotte de Cervantes réadapté par Glen Charles Landry dans la pièce Le Don Quichotte de Toronto. Cette fable démarre dans le métro, en plein coeur de Toronto, à la station Union lorsque Don Quichotte de Toronto essaie de combattre l’ennemi métallique, le métro en essayant de le transpercer de son épée. Malheureusement, celle-ci ne résiste pas à sa dure carapace et se brise.

Parmi toutes ces pièces gagnantes, on ne peut pas ignorer Les Zurbains 2007, une production destinée au public ados et adultes et mis en scène par Monique Gosselin. Au cours d’un concours d’écriture, quatre contes écrits par des jeunes de Montréal, Québec et Toronto et un auteur professionnel sont présentés chaque année. Les Zurbains permettent de découvrir de nouveaux de talents et de donner la possibilité à des auteurs émergents de voir leurs oeuvres interprétées par des professionnels.

Des surprises pour les 40 ans du Théâtre français de Toronto, il y en plein, il y en assez pour satisfaire, amuser et faire réfléchir les spectateurs torontois. Martin Albert, acteur de la troupe du Théâtre résume en peu de mots la programmation de cette nouvelle saison.

«C’est du théâtre très imaginatif, recherché et accessible. C’est du théâtre pour vrai, par nous et pour nous.» Pour renchérir, Lina Blais, actrice, ajoute qu’au «TfT, on nous donne la chance d’explorer, de plaire aux gens qui ont des goûts particuliers. On prend des risques tout en restant dans des voies classiques.»

La programmation de la prochaine saison cache encore beaucoup de mystères. Chose certaine, la troupe du TfT va aiguiser notre curiosité, décrocher des réactions vives et variées pour chaque sélection retenue pour l’anniversaire du Théâtre français de Toronto.

Le choix est difficile et c’est sans doute pour cette raison que l’année 2007-2008 célébrera avec succès et inlassablement 40 ans de théâtre pour vrai! Comme Guy Mignault, nous aurons sans aucun doute le coup de foudre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur