125e anniversaire du Conservatoire Royal

Promouvoir une culture de la créativité

Partagez
Tweetez
Envoyez

Faisant suite à notre couverture du lancement de saison 2011-2012 du Conservatoire Royal la semaine dernière, L’Express a rencontré Jeff Embleton, chargé de la publicité au Conservatoire, pour nous parler du mandat contemporain de cette prestigieuse institution qui célèbre son 125e anniversaire cette année. Le Conservatoire Royal a contribué à former un certain nombre d’artistes mondialement reconnus, dont Glenn Gould, Oscar Peterson, David Foster, Sarah McLachlan, Angela Hewitt et Diana Krall.

Motivé par sa mission de développer le potentiel humain à travers les arts de la musique, le Conservatoire Royal a émergé au cours des deux dernières décennies en tant que chef de file dans l’élaboration de programmes artistiques portant sur un large éventail de questions culturelles et sociales contemporaines.

«Grâce à son style de gestion visionnaire, le Dr Peter Simon, président du Conservatoire depuis 1991, a su moderniser l’image de l’institution et propulser sa réputation à l’échelle internationale», précise M. Embleton.

Programme de réussite à New York

L’institution offre des possibilités extraordinaires d’apprentissage et de développement personnel par les arts dans toutes les provinces canadiennes et plus d’une dizaine de pays.

«Le Conservatoire Royal est résolu à promouvoir la créativité humaine par le biais du leadership en éducation musicale», affirme M. Embleton.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est ainsi que le Conservatoire Royal et le Carnegie Hall à New York se sont récemment associés pour lancer le Carnegie Hall Achievement Program, un système national d’étude de la musique et d’évaluation des élèves et des enseignants à travers les États-Unis.

«Une percée importante pour le Conservatoire Royal au niveau international», selon Jeff Embleton.

Le Programme de réussite est basé sur le curriculum de renommée internationale et d’examen mis au point par le Conservatoire Royal, qui prévoit une norme reconnue de succès musical transmise par une série efficace de cours du niveau débutant à avancé.

Chaque année, plus de 100 000 élèves à travers l’Amérique du Nord participent à la renommée internationale du programme de certificat des examens du Conservatoire Royal.

Salle de concert Koerner

Rappelons que le Conservatoire Royal, fondé en 1886, fut tout d’abord situé sur deux étages au-dessus d’un magasin de musique à l’intersection des rues Dundas et Yonge. Son fondateur, Edward Fisher, était un jeune organiste né aux États-Unis. En 1987, le conservatoire acheta une nouvelle propriété près de l’intersection de la rue College et l’avenue University afin de pouvoir faire face à son essor fulgurant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Depuis 2009, Le TELUS Centre for Performance and Learning, situé au 273 rue Bloor ouest, a considérablement élargi le siège du Conservatoire.

Conçu par Kuwabara Payne McKenna Blumberg Architects, la structure moderne dispose de la grandiose salle de concert Koerner pouvant accueillir 1135 spectateurs, de spacieux halls d’accueil lors d’événements spéciaux, d’espaces académiques hauts de gamme et d’installations technologiques sophistiquées, sans oublier la restauration de son bâtiment du XIXe siècle, l’historique Ihnatowycz Hall.

«La salle Koerner a été imaginée pour servir en priorité les fonctions pédagogiques du Conservatoire», explique M. Embleton. «Au-delà du spectacle, l’endroit permet aux étudiants d’entendre parfaitement leurs performances respectives et celles des autres musiciens grâce à une acoustique incomparable qui transporte harmonieusement le son à travers la salle sans aucun obstacle.»

Force est de constater qu’une fois installé dans cette magnifique salle de concert, on se retrouve miraculeusement coupé de tous les bruits extérieurs du centre-ville! «Le nouvel édifice propose une destination culturelle dynamique en plus d’être une ressource extraordinaire qui renforce la position du Conservatoire au cœur de l’éducation artistique au pays et ailleurs», réitère M. Embleton.

Glenn Gould School

S’appuyant sur une tradition séculaire d’excellence musicale, la Glenn Gould School du Conservatoire Royal fondée en 1997, fournit l’opportunité aux étudiants talentueux d’acquérir les compétences et les qualités nécessaires pour la réussite professionnelle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus d’une centaine d’étudiants canadiens et internationaux fréquentent l’école annuellement. «Plusieurs diplômés sont largement acclamés sur les scènes du monde et ont réussi à assumer des postes de direction auprès d’organismes culturels renommés au Canada», cite M. Embleton.

D’autre part, la Performance Academy du Conservatoire Royal offre un programme complet pour les musiciens doués âgés de 9 à 18.

L’Académie propose un environnement idéal pour affiner les compétences de performance, la musicalité et l’excellence artistique des jeunes musiciens en compagnie de professeurs de renommée internationale et d’artistes invités.

«Les étudiants partagent la passion de célébrer l’excellence musicale et s’efforcent d’atteindre des niveaux exceptionnels de l’art, tout en découvrant leur voix au sein d’une communauté artistique hautement créative et de qualité», détaille M. Embleton.

Le Conservatoire Royal jouit de la collaboration de l’éditeur d’impression le plus ancien de la musique au Canada: Le Frederick Harris Music Co. Limited, créé en 1904.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avec une distribution dans plus de 25 pays, la maison Harris est l’éditeur exclusif de toutes les publications d’auteurs issus du Conservatoire Royal depuis 1910.

«Ces publications de renommée internationale offrent aux enseignants et étudiants des matériaux d’enseignement uniques et novateurs d’une qualité exceptionnelle.»

Apprendre par les arts

Le Conservatoire Royal gère également Apprendre par les arts, un programme d’éducation artistique offert dans les deux langues et axé sur l’aide aux enseignants en leur procurant des outils créatifs en vue de faire participer tous les élèves en mathématiques, sciences, études sociales et autres matières académiques à travers les arts de la musique.

La musique et les arts deviennent donc des outils de prestation du curriculum en offrant une voie à suivre pour les jeunes qui luttent pour apprendre par les moyens traditionnels tels que les livres, leçons magistrales et les conférences.

«Apprendre par les arts/Learning through the arts est devenu le plus important programme complet d’intervention en milieu scolaire dans le monde, ayant atteint plus de 377 000 étudiants au cours des dix dernières années», mentionne M. Embleton. 400 écoles partout au Canada et dans 12 pays bénéficient de ce programme dont la demande continue d’augmenter.
www.rcmusic.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur