1, 2, 3, 4… Opéra 5!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Oubliez tout ce que vous pensez savoir des opéras. Avec Opera 5, la Castafiore a fini de casser du verre.

Cette compagnie crée en 2012 par des jeunes diplômés de l’école de Montréal, ré invente les couleurs de l’opéra.

En décalage avec l’idée que l’on se fait d’un opéra classique, Opera 5 décrasse nos vieux préjugés et c’est avec humour que l’on appréhende un genre qui n’est pas réservé qu’aux mondains du 17e siècle.

«Quand Opera 5 fut crée l’objectif c’était de mélanger plusieurs genres d’arts. On veut repousser les limites et combiner l’opéra avec n’importe quelle autre forme différente d’art que ce soit la dance, la photo, les arts visuels ou encore la littérature ou l’art culinaire», explique Rachel Krehm la directrice générale de la compagnie.

Une troupe donc toute récente qui souhaite redessiner les courbes de l’opéra traditionnel.

Sur mesure

La compagnie a prévu de jouer en septembre à l’Alliance française de Toronto deux opéras d’Offenbach et Hahn, une première pour l’AFT. Deux opéras seront joués: L’île du rêve de Reynaldo Hahn et Ba-ta-clan de Jacques Offenbach.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une mise en bouche est prévue ce samedi (3 mai), dans le nouveau théâtre de l’Alliance, histoire de nous mettre en appétit.

Opera 5 chante en français, en allemand, en anglais, en espagnol… ils sont donc capables de sustenter nos ventres de fervents francophones en vocalisant dans la langue de Molière.

Des spectacles presque sur mesure: «le plus important c’est la vision du public. On veut créer l’opéra que le spectateur a envie de voir et d’entendre. On veut qu’il oublie tout ce qu’il croit savoir à propos de l’opéra et montrer quelque chose de l’ordre du divertissement pur d’une manière qui leur est propre», déclare la directrice.

Très active, cette troupe publie énormément de vidéos sur leur chaîne You Tube: Opera 5.

Découvrez les vidéos de cette compagnie décalée et dont l’humour semble être un de leur meilleurs atouts. L’opéra n’est donc pas un genre désuet, la troupe réussit à en donner une autre vision, plus fraîche, plus neuve, plus cool. La renaissance de cet art n’est désormais plus réservée aux aînés.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur