Zehaf-Bibeau était opposé à la présence de militaires canadiens en terres musulmanes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Bob Paulson, a dévoilé vendredi matin devant un comité des Communes la vidéo qu’a tournée Michael Zehaf-Bibeau avant de perpétrer son attentat à Ottawa et répondu aux questions des députés.

La police fédérale se base sur la bande vidéo pour imputer au tireur des motifs d’ordre «idéologiques et politiques».

Dans la bande, le débit verbal de Zehaf-Bibeau est rapide on y entend qu’il compte agir en réponse à la présence de soldats occidentaux en Afghanistan, notamment.

La GRC a décidé d’amputer 18 secondes la bande qui est présentée au comité, sans en préciser les raisons. «Nous devions tenir compte de l’impact de cette diffusion sur l’enquête ainsi que sur d’autres individus», a dit M. Paulson en début de présentation.

Bob Paulson affirme que ce n’est pas son intention d’influencer le débat politique en diffusant la vidéo. Il a aussi précisé que 400 personnes ont été interrogés par la GRC pour son enquête, dont des collègues et des gens qui ont voyagé avec Zehaf-Bibeau.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La rencontre du Comité permanent de la sécurité publique et nationale, qui devrait durer une heure, a débuté à 11 h et est diffusée. Le public y a donc accès.

L’enregistrement fait par Michael Zehaf-Bibeau sur son téléphone mobile dure moins d’une minute.

Il y explique pourquoi il veut attaquer le Parlement canadien, faisant notamment référence à la présence des Forces armées canadiennes en terre musulmane et à la politique étrangère du pays.

En octobre dernier, Bob Paulson avait déjà indiqué que le terroriste y faisait référence à Allah.

Le gouvernement Harper ainsi que le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique avaient appelé à la levée de l’embargo sur la fameuse vidéo. Ces partis s’étaient réjouis cette semaine de la décision de la GRC de la rendre publique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Michael Zehaf-Bibeau a assassiné le 22 octobre le caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde au pied du monument commémoratif de guerre du Canada, avant d’entrer dans l’édifice du Centre du parlement d’Ottawa avec un fusil de chasse.

Il a finalement été abattu par les services de sécurité après être passé devant les salles de caucus où étaient réunis les députés du Parti conservateur – dont le premier ministre Harper – et du NPD.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur