Visite de la brasserie Steam Whistle

Se rafraîchir en se cultivant


21 août 2012 à 9h15

À deux pas de la Tour du CN et du Centre Rogers se trouve un bâtiment circulaire abritant une des brasseries locales de Toronto, Steam Whistle.

Planté sur l’historique RoundHouse de la rue John, qui servait à réparer les trains arrivant et repartant de la Ville Reine, le bâtiment abrite la brasserie, que l’on peut visiter, mais aussi une galerie d’art et un bar. Le parfait mélange pour passer quelques heures en après-midi lorsque le soleil se fait trop pesant.

Si vous n’avez jamais fait un tour du côté de la brasserie Steam Whistle, vous pourrez apprendre pas mal de choses sur la compagnie, la bière qu’ils font et surtout quelques anecdotes bien sympas sur les fondateurs.

Trois chômeurs

Sur les trois personnes, qui se sont lancées dans le projet, seulement deux sont encore à la tête de la compagnie, Cam Heaps and Greg Taylor. Le troisième larron, Greg Cromwell, les a quittés peu de temps après avoir fondé la compagnie.

Salariés de la brasserie Upper Canada, ils se font virer et décident de partir leur propre compagnie de bière. Si le nom Steam Whistle se rapporte au sifflet qui marquait la fin des quarts de travail pour les employés d’usine – et donc sonnait l’heure de la bière – il se marie bien avec le lieu où s’est implantée la brasserie, un ancien garage à trains. Tchou Tchou…

Au départ, les trois gars ne voulaient pas appeler leur brasserie Steam Whistle, mais Three Fired Guys. Finalement, ils ont abandonné l’idée, mais un petit rappel à cette histoire figure sur chaque bouteille de Steam Whistle, on vous laisse le trouver.

Que de la Pilsner

Depuis 1999 dans cet édifice historique au bord du lac, la brasserie ne prépare qu’une sorte de bière, de la Pilsner, originaire de Plzen, en République tchèque.

Cette bière ne doit contenir que quatre ingrédients: de l’eau, de l’orge, du houblon et de la levure. Décorée de nombreux prix, la Steam Whistle a commencé à conquérir le monde et se vend à l’international.

Toutes les 30 minutes, un employé de Steam Whistle est chargé de faire une visite guidée de la brasserie. On peut y découvrir les salles de fermentation, de transformation et de mise en fût, ou bouteille. C’est assez fou de se dire qu’on peut voir ça en plein milieu de Toronto.

La recette fonctionne puisque selon Steam Whistle, plus de 100 000 personnes ont visité la brasserie l’an passé.
Une galerie d’art

Pour attirer le public, Steam Whistle peut aussi compter sur sa galerie d’art. En effet, chaque mois depuis sa création, la brasserie offre son espace d’accueil à un artiste ou un groupe d’artiste.

Jusqu’à fin août, vous pouvez découvrir l’exposition Down The Rabbit Hole, qui vous plonge dans l’imaginaire des artistes, à la manière d’Alice au pays des merveilles.

Dès septembre l’exposition fera place au Rock’n Roll Art Show, un mélange de photos de concert et d’œuvres abstraites. Le vernissage aura lieu le 5 septembre à partir de 19h.

Avant de quitter le bâtiment, rien de mieux qu’une petite bière au comptoir avant d’affronter la chaleur étouffante de la ville. Santé!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur