Visite de la brasserie Steam Whistle

Se rafraîchir en se cultivant


21 août 2012 à 9h15

À deux pas de la Tour du CN et du Centre Rogers se trouve un bâtiment circulaire abritant une des brasseries locales de Toronto, Steam Whistle.

Planté sur l’historique RoundHouse de la rue John, qui servait à réparer les trains arrivant et repartant de la Ville Reine, le bâtiment abrite la brasserie, que l’on peut visiter, mais aussi une galerie d’art et un bar. Le parfait mélange pour passer quelques heures en après-midi lorsque le soleil se fait trop pesant.

Si vous n’avez jamais fait un tour du côté de la brasserie Steam Whistle, vous pourrez apprendre pas mal de choses sur la compagnie, la bière qu’ils font et surtout quelques anecdotes bien sympas sur les fondateurs.

Trois chômeurs

Sur les trois personnes, qui se sont lancées dans le projet, seulement deux sont encore à la tête de la compagnie, Cam Heaps and Greg Taylor. Le troisième larron, Greg Cromwell, les a quittés peu de temps après avoir fondé la compagnie.

Salariés de la brasserie Upper Canada, ils se font virer et décident de partir leur propre compagnie de bière. Si le nom Steam Whistle se rapporte au sifflet qui marquait la fin des quarts de travail pour les employés d’usine – et donc sonnait l’heure de la bière – il se marie bien avec le lieu où s’est implantée la brasserie, un ancien garage à trains. Tchou Tchou…

Au départ, les trois gars ne voulaient pas appeler leur brasserie Steam Whistle, mais Three Fired Guys. Finalement, ils ont abandonné l’idée, mais un petit rappel à cette histoire figure sur chaque bouteille de Steam Whistle, on vous laisse le trouver.

Que de la Pilsner

Depuis 1999 dans cet édifice historique au bord du lac, la brasserie ne prépare qu’une sorte de bière, de la Pilsner, originaire de Plzen, en République tchèque.

Cette bière ne doit contenir que quatre ingrédients: de l’eau, de l’orge, du houblon et de la levure. Décorée de nombreux prix, la Steam Whistle a commencé à conquérir le monde et se vend à l’international.

Toutes les 30 minutes, un employé de Steam Whistle est chargé de faire une visite guidée de la brasserie. On peut y découvrir les salles de fermentation, de transformation et de mise en fût, ou bouteille. C’est assez fou de se dire qu’on peut voir ça en plein milieu de Toronto.

La recette fonctionne puisque selon Steam Whistle, plus de 100 000 personnes ont visité la brasserie l’an passé.
Une galerie d’art

Pour attirer le public, Steam Whistle peut aussi compter sur sa galerie d’art. En effet, chaque mois depuis sa création, la brasserie offre son espace d’accueil à un artiste ou un groupe d’artiste.

Jusqu’à fin août, vous pouvez découvrir l’exposition Down The Rabbit Hole, qui vous plonge dans l’imaginaire des artistes, à la manière d’Alice au pays des merveilles.

Dès septembre l’exposition fera place au Rock’n Roll Art Show, un mélange de photos de concert et d’œuvres abstraites. Le vernissage aura lieu le 5 septembre à partir de 19h.

Avant de quitter le bâtiment, rien de mieux qu’une petite bière au comptoir avant d’affronter la chaleur étouffante de la ville. Santé!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Toronto est une ville bruyante et animée. Mais ne la jugez pas trop vite. Il est possible d’y trouver de vrai trou de verdure...
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

ANIMATRICE, ANIMATEUR CULTUREL

Mon Avenir - AFFICHAGE INTERNE ET EXTERNE ANIMATRICE, ANIMATEUR CULTUREL École secondaire catholique Jean-Vanier, Welland Poste syndiqué permanent à temps plein (1,0) – 10 mois par année CONCOURS 19-AC-01 Le Conseil scolaire...
En lire plus...

Services dans le quartier de Malton

Acces employment - The Learning in Our Neighbourhood (LION) program, focuses on strengthening families by connecting neighbours to each other and their community. By knowing their neighbours and their neighbourhood, children and...
En lire plus...

Une pièce touchante autour de la pole dance

Sara
Sara, de Magalie Bazinet, au Red Sandcastle du 20 au 23 juin
En lire plus...

15 juin 2018 à 9h00

Faire le ménage, aussi dangereux que de fumer

nettoyeurs
L'équivalent d'un paquet par jour pendant 20 ans chez les femmes de ménage
En lire plus...

Détox : faut-il interdire le mot dans la publicité ?

En Grande-Bretagne, l’organisme en charge de réglementer la publicité a décrété en mai qu’une compagnie n’avait pas le droit d’utiliser le mot « détox...
En lire plus...

15 juin 2018 à 7h00

L’équipe de nouvelles #ONFR perd trois de six journalistes

Suppression postes tfo
Dans une 3e ronde de compressions depuis 2016, le Groupe Média TFO aurait éliminé 37 postes au sein de ses services phares : le magazine 24.7, le...
En lire plus...

14 juin 2018 à 17h40

Terroir et inventivité à La Cigogne

La Cigogne
Vendredi 14h30, il n’y a plus une place de libre sur la terrasse de La Cigogne. Les enseignes voisines doivent bien jalouser cette pâtisserie française...
En lire plus...

14 juin 2018 à 14h00

Une réserve d’émotions

Sortir de sa réserve – 400 objets d’émotion
400 objets ethnographiques, anthropologiques et artistiques au Musée de la civilisation à Québec
En lire plus...

14 juin 2018 à 12h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur