Victoires faciles pour les Raptors et les 905

Raptors 122-111 Rockets / 905 126-117 Swarm

Powell Raptors
Norman Powell a de nouveau réalisé un carton en attaque avec 30 points. Photo: Chris Young.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Si vous interrogez les joueurs et entraîneurs de la NBA, la majorité vous répondra qu’il n’y a jamais de victoire facile dans la grande ligue. Même les équipes possédant les pires bilans regorgent de talent, à l’image des Rockets de Houston et leur duo d’arrières John Wall-Victor Oladipo qui a fait ses preuves par le passé. Pourtant, malgré un contexte particulier avec l’absence de Nick Nurse, cinq de ses assistants et Pascal Siakam en raison du protocole de santé, les Raptors emmenés par Sergio Scariolo ont donné l’impression que rien ne pouvait leur arriver vendredi soir.

Même si les Raps se sont mis à la hauteur d’une défense adverse poreuse en premier quart concédé 30-31, ils ont été en contrôle de la rencontre du début à la fin. Scariolo, entraîneur très expérimenté double champion olympique avec l’Espagne, a parfaitement appliqué le plan de jeu établi en concertation avec Nick Nurse.

Les Raptors ont compté jusqu’à 23 points d’avance avant de voir les Texans revenir dans le match. Mais ils ont su donner le coup d’accélérateur en quatrième quart pour mettre définitivement leurs adversaires dans le rétroviseur. Ils se sont imposés finalement sur le score de 122-111.

 

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Emmenés par les triples doubles de Kyle Lowry (20 points, 11 rebonds, 10 passes) et les performances offensives de Powell (30 points) et VanVleet (25), les Raptors ont rebondi après leurs deux défaites face aux Sixers et au Heat de Miami. Ils occupent désormais la 4e place de la conférence de l’est.

Le calendrier à venir semble, en plus, plus abordable que le gros mois de février qu’ils viennent de traverser. De quoi espérer laisser la barre des 50% loin derrière eux et solidifier leur position dans les quatre premières places au classement.

Le classement

classement Raptors

Le programme à venir

Les chiffres

Stats Raptors Rockets

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réactions

Sergio Scariolo (entraîneur adjoint des Raptors).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

— Mike Laviolle (@Miky_YG) February 27, 2021

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Raptors 905: les yeux rivés sur Donta Hall

Dans le même temps, les 905 de Patrick Mutombo affrontaient le Swarm de Greensboro pour tenter d’enchaîner un troisième succès de suite dans la bulle d’Orlando. L’objectif était de valider leur bonne dynamique actuelle.

Mais au-delà de la performance collective attendue, c’est surtout un homme qui était au centre de l’attention dans l’avant-match. Tout juste recruté pour un contrat de 10 jours par les Raptors, Donta Hall faisait ses débuts avec les 905. En essai dans la G League pour éventuellement tenter de décrocher sa place en NBA, le joueur aura 5 à 6 matchs pour faire ses preuves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une première pleine de promesses pour Hall

Pour sa première au sein d’un collectif qui monte en puissance, Donta Hall n’a pas déçu. Il a signé 18 points, 5 rebonds et 4 contre en 23 minutes de jeu. Des statistiques au-dessus de sa moyenne cette saison dans les points et les contres (9 points et 1,8 contre en moyenne) et en dessous au niveau des rebonds (9 rebonds par match).

La prestation au rebond est loin d’être inquiétante. À côté de lui, Ellenson (12) et Johnson (14) ont fait un festin dans ce secteur du jeu. La présence du jeune intérieur athlétique pour bloquer les adversaires n’est certainement pas étrangère à ces chiffres.

De manière générale, Hall a montré ce qui avait été dit de lui à sa signature. Il est capable de finir de manière (très) spectaculaire au cercle quand il est bien servi. Il fait des écrans solides et il ne faut pas s’attendre à le voir prendre des tirs en dehors de la peinture. Même s’il a réussi un tir à mi-distance dans cette rencontre, le seul pris.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En défense, il est plutôt mobile et possède un bon sens du contre. Cette prestation sera bien sûr à confirmer dès ce samedi après-midi face au Knicks de Westchester et sur ses 10 jours de présence avec les 905.

Une rencontre maîtrisée

D’un point de vue collectif, les hommes de Mutombo ont validé la montée en puissance décrite par l’entraîneur-chef dans l’avant-match. A l’image des Raptors face aux Rockets, il leur a fallu un quart temps pour se mettre en route et ensuite imposer leur domination sur la rencontre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alize Johnson a encore été phénoménal avec 25 points, 14 rebonds et 8 passes décisives. Il a été bien entouré par le vétéran Nik Stauskas (27 points, 7/11 à 3-points), Henry Ellenson (19 points, 12 rebonds) et trois autres joueurs à plus de 10 points (Hall 18, Morgan 12, Payton 10).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les 905 se sont imposés sur le score final de 126-117. Ils occupent désormais la troisième place de la ligue (7-3) juste derrière les Spurs d’Autin (8-3) et les BayHawks d’Erie (8-2).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour suivre les Raptors et les 905

Toute l’actualité des Raptors au quotidien sur Twitter et l-express.ca avec Mike Laviolle, et chez notre partenaire dinostalk.com.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur