Vente d’alcool: les dépanneurs reviennent à la charge


29 octobre 2013 à 13h11

Trois chaînes de dépanneurs en Ontario demandent encore une fois la permission de vendre de l’alcool dans leurs succursales.

Elles promettent en échange de donner une place de choix aux vins et bières de l’Ontario.

Le gouvernement ontarien a dans le passé rejeté les demandes similaires des dépanneurs et campe une fois de plus sur sa position.

Le débat n’est pas nouveau dans la province. L’ancien premier ministre libéral David Peterson avait promis il y a une trentaine d’années de permettre aux dépanneurs de vendre de l’alcool, sans y donner suite.

Les dépanneurs en Ontario reviennent depuis périodiquement à la charge.

Encore en juin dernier, la chaîne de dépanneurs Mac’s tentait de convaincre l’Ontario en disant qu’elle créerait pas moins de 1600 emplois si elle pouvait vendre des boissons alcoolisées.

Mac’s répète sa demande, cette fois-ci conjointement avec ses concurrents 7-11 et les dépanneurs des stations d’essence Petro-Canada.

Mais le ministre ontarien des Finances n’a pas l’intention de modifier la loi. «Le statu quo convient», se contente de répondre Charles Sousa.

Le porte-parole conservateur en matière de Finances, Vic Fedeli, croit que le sujet mérite d’être débattu par les élus. «L’Assemblée législative doit pouvoir se pencher sur la question», estime-t-il.

Il y a moins d’un an, son chef Tim Hudak promettait de mettre fin au monopole de la régie des alcools.

La LCBO a remis des dividendes de 1,7 milliard $ à la province l’an dernier.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Après les cornes de rhinocéros, les dents d’hippopotames

Un rhinocéros tué dans une réserve naturelle, où il était censé être protégé. (Photo: Brent Stirton_
Le prix de la photo de l'année pour un animal massacré
En lire plus...

23 octobre 2017 à 1h37

La mécanique du racisme sur des rails d’acier

Colson Whitehead, Underground Railroad, roman traduit par Serge Chauvin, Montréal, Éditions Albin Michel, coll. Terres d’Amérique, 2017, 416 pages, 32,95 $.
Parmi les semences de coton se trouvent aussi celles de la violence et de la mort.
En lire plus...

22 octobre 2017 à 8h00

Quiz : Le vin

bacchus
Vin blanc, vin rouge, vin rosé, vin corsé, vin sucré, vin sec… Tout un univers que celui de Bacchus!
En lire plus...

22 octobre 2017 à 7h00

Une minute pour «pitcher» une idée française

Pierre-André Svetchine, de CoWork.io, a remporté le concours de présentations. Derrière lui: les trois membres du jury.
Des «start-ups» technos en tournée à Toronto et Montréal
En lire plus...

20 octobre 2017 à 17h05

Jacques Flamand, poète et bâtisseur, n’est plus

Jacques Flamand
Fondateur des Éditions du Vermillon
En lire plus...

20 octobre 2017 à 15h14

Franc’Open Mic n’est plus à «l’é-trois»

Florian François et Cyril Mignottet soufflent les bougies des 3 ans de Franc'Open Mic.
Troisième anniversaire de la scène franco au Rivoli
En lire plus...

20 octobre 2017 à 10h58

Soutien aux journaux: la ministre tiendra compte du comité parlementaire

La ministre Mélanie Joly à Sudbury lors de la récente annonce du financement fédéral à la nouvelle Place des arts.
Mélanie Joly veut aider les «nouveaux modèles d’affaires» de presse écrite
En lire plus...

20 octobre 2017 à 10h03

#MoiAussi à visage découvert

niqab
Pour des relations civilisées...
En lire plus...

19 octobre 2017 à 15h55

Karina Gauvin revient chanter avec sa première chorale

Karina Gauvin (10e à partir de la gauche) dans Dr. Canon’s Cure, de Derek Holman et Robertson Davies, en 1982.
50e anniversaire de la CCOC
En lire plus...

19 octobre 2017 à 10h22

Harcèlement sexuel: dans le milieu artistique franco-ontarien aussi

Le chanteur et musicien David Poulin. (Photo: Joël Ducharme)
#moiaussi
En lire plus...

18 octobre 2017 à 15h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur