Une nouvelle liaison francophone à la Police de Toronto

Tous les services en français

Partagez
Tweetez
Envoyez

Isabelle Cotton est entrée au poste de liaison francophone de la Police de Toronto voilà maintenant deux semaines. Depuis 14 ans dans la Police, celle qui a été agente des communications veut faire passer un cap au poste de liaison francophone. En plus des présentations classiques dans les écoles, elle veut être le point d’accroche des services de Police en français à Toronto.

Si tous les services sont déjà disponibles en français, elle souhaite mettre la barre plus haute dans les relations avec la communauté, «les fondations du travail pour la Police». Elle connaît bien le travail de terrain; policière à vélo, à pied, détective, agente infiltrée, agente des communications, Isabelle a touché à beaucoup de domaines de la Police. Originaire de Gaspésie, elle retravaille pour la première fois en français et apprécie cela à sa juste valeur.

Comme sa prédécesseure Tina Trépanier, Isabelle Cotton va faire du travail de prévention dans les écoles, afin de parler des problèmes de drogues, de harcèlement, mais aussi pour entraîner le personnel en cas de «lockdown» de l’école.

Elle va aussi essayer de trouver «qui sont les policiers francophones dans les divisions responsables du secteur où il y a des écoles francophones, pour que les écoles sachent qui appeler. «Toutes les écoles ont des besoins différents, je dois toutes les rencontrer afin de les connaître.»

Isabelle Cotton doit également se faire connaître auprès de tous les organismes communautaires francophones, en particulier ceux qui travaillent avec les nouveaux arrivants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut éduquer sur les lois, sur les différences culturelles. Les lois sont différentes partout et il faut apprendre les lois d’ici. Il faut également dire que tous nos services peuvent être donnés en français.»

Peu de gens le savent mais la Police de Toronto déclare pouvoir offrir tous ses services en français, comme le 911, par exemple. Il suffit de demander de parler à quelqu’un de francophone lors de l’appel. «La personne qui dispatche les appels a un répertoire avec les noms des francophones. Il lui suffit de transmettre l’appel», explique Isabelle Cotton.

Très fière d’exercer son métier en français et pour sa communauté, la policière indique vouloir «travailler très fort, puisque je fais partie de la famille.»

Elle ajoute que la dynamique des services en français vient vraiment du haut de la hiérarchie de la Police de Toronto qui veut s’assurer que toutes les communautés aient des contacts privilégiés avec leur Police. «Pour le moment, je reçois un accueil formidable dans tous les organismes dans lesquels je vais.»

Récemment, Isabelle a été voir l’Office des Affaires francophones, ce qui lui a permis de rencontrer beaucoup de gens qui travaillent dans la communauté, proches du gouvernement. «Ils connaissent tout le monde!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Isabelle a également a sa disposition un outil peut connu mais qui a le mérite d’exister, un comité consultatif composé de membres de la communauté, qui se réunit une fois par mois pour voir comment la Police de Toronto pourrait améliorer les services qu’elle donne aux francophones.

Comme gage de la bonne foi de la Police de Toronto à se rapprocher de la communauté francophone, on peut souligner le fait qu’elle ait organisé une journée de la francophonie pour la première fois cette année.

Isabelle Cotton espère pouvoir bientôt réunir les officiers francophones de la Police pour des événements comparables.

La liaison francophone peut être rejointe au 416-808-7064.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur