Un «hit» en Écosse et au Québec, enfin à Toronto

Midsummer (une pièce et neuf chansons) au TfT

Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous n’êtes jamais allé à Édimbourg? La pièce de «théâtre musical» Midsummer, à l’affiche du Théâtre français de Toronto pour six représentations seulement à partir du 25 février, vous en donnera un avant-goût savoureux.

Vous êtes déjà allé à Édimbourg? Vous prendrez plaisir à en redécouvrir certains hauts lieux grâce à cette oeuvre du dramaturge David Greig et du musicien Gordon McIntyre, l’un des plus grands succès du théâtre écossais adapté avec d’aussi bons résultats au Québec par le metteur en scène Philippe Lambert du Théâtre de La Manufacture.

«Je n’appelle pas ça une comédie musicale, mais plutôt une comédie folk», explique Philippe Lambert en entrevue à L’Express. «C’est bel et bien une pièce et neuf chansons, comme le dit le sous-titre: l’histoire se comprendrait très bien sans les chansons, et celles-ci pourraient simplement s’écouter seules»…

Midsummer (la référence à Shakespeare est voulue, c’est d’ailleurs pour ça qu’on ne l’a pas traduite en français) raconte la rencontre d’un homme et d’une femme qui n’ont rien en commun, mais qui décident de vivre pleinement cet interlude. Leur week-end d’aventures insolites donne une comédie «feel good», selon le metteur en scène.

«C’est une comédie romantique inteligente, fine, subtile, qui nous confronte aussi à la question qui se pose invariablement à la mi-trentaine: ‘C’est-tu ça qui est ça?’, ‘Qu’est-ce qu’on attend pour réaliser nos rêves?’»

Créée en 2009, l’adaptation du Théâtre de la manufacture tourne sans dérougir depuis quatre ans, avec les mêmes deux comédiens, Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Certains spectateurs l’ont vue deux fois», indique Philippe Lambert. «Ce n’est pas Broue, mais c’est tout de même un exploit.» Elle est maintenant en tournée canadienne, et 2015 sera sa dernière année. Après Toronto, la pièce sera présentée à Vancouver puis reviendra à Montréal (à la Licorne) pour un baroud d’honneur.

Isabelle Blais a tenu plus d’une vingtaine de rôles dans diverses productions, dont Les Invasions barbares, Québec-Montréal et Borderline, récoltant deux prix Jutra pour ces deux derniers films. Elle a aussi fait du théâtre classique, mais Midsummer représente un retour au théâtre contemporain. Elle est aussi musicienne et chanteuse.

Pierre-Luc Brillant, lui, est diplômé du Conservatoire de musique de Montréal et musicien à temps plein (au sein du groupe les Batteux-Slaques). Midsummer est son premier rôle au théâtre. Par la suite, il a aussi joué dans L’Opéra de quat’sous.

«Nous venons trop rarement à Toronto», regrette Philippe Lambert, dont le Théâtre de la manufacture est l’un des plus occupés au Québec, produisant une quinzaine de spectacles, souvent en tournée.

Avec Midsummer, le TfT promet «une comédie ludique et grinçante sur les rapports ambigus que nous entretenons avec le désir, l’accomplissement personnel, la filiation et l’amour.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur