Un caucus francophone à Queen’s Park

Partagez
Tweetez
Envoyez

Des députés du Parti libéral de l’Ontario ont tenu, lundi soir, la première rencontre de leur nouveau caucus francophone.

Ce comité vise à permettre aux élus libéraux qui siègent à Queen’s Park de discuter des enjeux qui touchent la communauté franco-ontarienne.

La présidente du caucus et députée d’Ottawa-Orléans, Marie-France Lalonde, explique que l’idée de créer un tel regroupement a émergé peu après son élection et qu’elle s’est concrétisée au cours de l’été.

Elle dit souhaiter que tous les députés de son parti qui le désirent puissent ainsi se rallier au fait français, peu importe leur langue maternelle. «Je ne veux pas exclure les gens qui sont francophiles ou qui comprennent le français, mais [qui] souvent ne peuvent pas le parler aussi bien que d’autres», affirme Mme Lalonde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’ailleurs, puisque plusieurs élus francophones étaient retenus ailleurs, ce sont surtout des députés francophiles qui ont participé à la première réunion du caucus, lundi soir.

Ceux-ci, dont le ministre des Finances, Charles Sousa, et le député d’Ottawa-Sud, John Fraser, ont eu droit à une allocution du commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, qui a profité de l’occasion pour expliquer son rôle aux parlementaires.

Dans l’immédiat, Mme Lalonde ne prévoit pas discuter d’enjeux locaux, comme le bilinguisme officiel à Ottawa. Elle veut plutôt aborder des enjeux provinciaux touchant les Franco-Ontariens.

Pour l’instant, les membres du caucus francophone se réuniront mensuellement. Dès février, Mme Lalonde espère pouvoir tenir jusqu’à deux rencontres par mois.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur