Trump-Biden: j’ai manqué District 31 pour ça?

Donald Trump, Joe Biden
Partagez
Tweetez
Envoyez

Donald Trump a «gagné» la première moitié du débat télévisé de mardi soir contre Joe Biden, mais ce dernier s’est montré beaucoup plus solide dans la deuxième partie.

C’est mon humble opinion, et je n’ai aucune idée de quelle façon ce premier débat influera sur le résultat des élections présidentielles américaines du 3 novembre.

Donald Trump et Joe Biden à Cleveland mardi soir.

Le président a coincé l’ancien vice-président sur la Cour suprême, sur la relance économique et sur «la loi et l’ordre» dans les villes qui brûlent, toutes gouvernées par des Démocrates. Biden a promis faiblement «la loi, l’ordre et la justice».

Le candidat démocrate a été beaucoup plus éloquent sur l’environnement et sur l’intégrité du vote par la poste et le respect du résultat des urnes.

Trump a été particulièrement terrifiant dans ce dernier échange, invitant ses partisans à «surveiller» le déroulement du vote, et laissant entendre que le score final pourrait prendre des semaines à déterminer. Biden a promis de respecter la décision démocratique (on en est rendu là!) et a aisément expliqué que le vote par la poste est une vieille tradition qui n’a rien de frauduleuse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Trump a toutefois rappelé – assez efficacement, selon moi – que les Démocrates n’ont jamais vraiment accepté leur défaite de 2016 et ont passé trois ans à intenter des enquêtes et procédures en destitution contre lui.

Donald Trump, Joe Biden

Accusé d’être la marionnette de la «gauche radicale socialiste» du Parti démocrate, Biden a peut-être commis une gaffe en lançant «le Parti démocrate, c’est moi». Mais peut-être pas: certains en seront rassurés. Il s’est aussi distancié de l’utopique «Green New Deal».

Match nul sur la CoViD-19, dirais-je. «Vous avez provoqué 200 000 morts», a accusé Biden. «Vous en auriez fait 2 millions», a rétorqué Trump… qui a promis un vaccin d’ici le 1er novembre (!) parce qu’il a parlé aux patrons des grandes entreprises pharmaceutiques.

Même accrochage de cour d’école sur les impôts de Trump: «750$» en 2016 et 2017, reprend Biden du New York Times. «Des millions», selon Trump. Inexplicablement, les candidats américains n’ont pas à produire leurs rapports d’impôts pour avoir le droit de se présenter.

Donald Trump, Joe Biden

Je m’intéresse à la politique américaine depuis plus de 40 ans. Déjà, à l’université, je tenais une chronique hebdomadaire sur les États-Unis à la radio étudiante (avec pour thème musical le Star Spangle Banner de Jimi Hendrix à Woodstock).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est le pire débat politique auquel j’ai assisté en 40 ans. Cacophonique: Trump interrompant constamment Biden. La prochaine fois (?), coupez le micro de celui dont ce n’est pas le temps de parole. Erratique: deux vieux bougonneux passant du coq à l’âne. Immoral: chacun se traitant de menteur, vendu, débile…

Seuls des journalistes ou des masochistes ont pu regarder ça pendant une heure et demie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur