Traductions bizarres: Metrolinx présente des excuses aux francophones

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les usagers des trains et des autobus de banlieue GO à Toronto ont de quoi en perdre leur latin, après avoir reçu des alertes-courriels en français comme celles-ci: «Un rappel qui GO Bus annexes seront ajustées demain.»

Ces messages d’information, envoyés aux abonnés, sont traduits de l’anglais par un logiciel. Or, dans nombre de cas, il y a tellement d’erreurs que les messages deviennent incompréhensibles, rapportait Radio-Canada mercredi matin.

«Nous nous excusons pour la qualité des messages. J’avoue que, personnellement, c’est un peu embarrassant», a commenté Philippe Bellon, gestionnaire chez Métrolinx. Pour la ministre déléguée aux Affaires francophones de l’Ontario, Madeleine Meilleur, «ce n’est pas acceptable du tout».

L’agence provinciale Metrolinx, qui exploite la société GO Transit, s’attend à ce que les responsables des services à la clientèle de sa division proposent rapidement des solutions. «On va tout de suite remédier à la situation et on va aussi mettre en place des contrôles de la qualité», assure Philippe Bellon.

Selon lui, il faudrait embaucher du personnel bilingue plutôt que d’utiliser un logiciel de traduction.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Metrolinx a le mandat d’offrir des services en français. Elle dit envoyer de l’information dans les deux langues officielles depuis au moins 2008. Metrolinx ignore cependant depuis combien de temps GO publie des courriels bourrés d’erreurs. «On fait confiance à la clientèle pour nous le dire s’il y a des problèmes», explique Philippe Bellon.

Au moins une passagère des autobus GO s’est plainte de la situation. Adéline Jérôme, une résidente de Brampton, dit avoir envoyé des messages à deux reprises pour signaler ces lacunes. «Quand je reçois certains courriels, je trouve ça insultant de voir le français traité de cette manière», dit-elle.

Une représentante du service à la clientèle lui avait répondu en mai dernier avoir transmis ses observations au bureau de communication, mais la plaignante dit n’avoir remarqué aucun changement par la suite.

L’agence Metrolinx et sa division GO Transit ont toutes deux des sites Internet où les usagers peuvent s’informer dans un bon français. Les deux organisations gazouillent aussi dans la langue de Molière sur Twitter.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur